Actualité à la une du jour

 

Retrouvez toutes notre Actualité a la une du jour en Astronomie et Métérologie

 

Actualitées astronomie et meteorologie

  • Le 17.02.2018 :Vers un temps plus froid fin février ?

    Après un redoux provisoire en cette fin de semaine, une tendance plus froide se dessine sur la France la semaine prochaine. Ensuite, pour la fin du mois, ce froid pourrait s'accentuer, s'accompagnant de nouvelles chutes de neige. Cette dégradation hivernale pourrait se prolonger début mars. Analyse de la Chaîne Météo.

    Dans un contexte général où le mois de février s'annonce d'ores-et-déjà plus froid que les moyennes en France métropolitaine, avec un déficit probable des températures proche de -1,5°C à -2°C, on pourrait assister à une nouvelle recrudescence du froid, mais aussi de la neige en dernière décade.

    Anticyclone arctique : froid et neige

    La semaine prochaine, les hautes pressions arctiques vont prendre de l'ampleur en raison de la formation d'un vaste anticyclone sur la Russie, la Scandinavie et le Groenland. La présence de ces hautes pressions aura comme conséquence le développement d'une vague de froid sur l'Europe continentale. Notre pays se situant à l'extrémité ouest de l'Europe, il sera moins exposé aux vents d'est à nord-est froid. Mais, dans ce contexte, une période nettement plus froide pourrait se mettre en place sur la France dans le courant de la semaine prochaine et pour la fin février. D'après nos projections, ce froid pourrait se prolonger jusqu'en première décade de mars. Autre paramètre à prendre en compte : la neige. Au contact des perturbations venant de l'Atlantique, le froid engendrera des épisodes de neige, un peu à l'image de la situation connue en mars 2013.

     

     

    Réchauffement de la haute atmosphère

    Cette prévision du retour du froid à long terme est basée sur l'analyse de la haute atmosphère depuis plusieurs semaines. Cette analyse a mis en évidence un réchauffement spectaculaire au niveau de la stratosphère.

    La stratosphère est la couche atmosphérique stable qui se situe au-dessus de la troposphère, dans laquelle nous vivons. A une altitude voisine de 10 km, altitude où circulent les avions de ligne, les températures sont généralement fortement négatives (jusqu'à -80°C), mais il arrive en hiver que des réchauffements cycliques s'y produisent : on appelle cela un réchauffement stratosphèrique. Lorsque celui-ci est important, comme actuellement, cela peut forcer l'air froid à s'accumuler au niveau du sol et à se propager sur de vastes surpeficies, entraînant alors de possibles vagues de froid.

     

    Dans ce contexte une période froide avec des épisodes de neige pourrait se développer (fiabilité globale limitée). Celle-ci reste à préciser concernant son intensité, son extension et sa durée.

  • Le 17.02.2018 :Ce week-end : calme et plus frais, sauf au sud

    Votre week-end s'annonce mitigé avec des pluies au sud et du soleil au nord samedi. Dimanche, ce sera le contraire avec des pluies au nord et le retour d'un temps progressivement plus sec par le sud.

    Ce samedi, une perturbation apporte un temps gris et pluvieux de la Nouvelle-Aquitaine au sud-est en remontant vers l'Alsace. Demain dimanche, les pressions remonteront au sud avec le retour de belles éclaircies alors qu'une nouvelle perturbation accompagnée de pluies intermittentes concernera le nord du pays

     

     

     

    Temps contrasté entre samedi et dimanche selon les régions

    Aujourd'hui samedi, c'est un temps maussade qui concerne les 3/4 du pays avec des pluies des Pyrénées au Grand-Est. Il neige jusqu'en plaine en Alsace et en Lorraine. Les précipitations sont soutenues en Auvergne Rhône-Alpes avec une limite pluie / neige dès 1200 mètres et 1500 mètres sur les Pyrénées,qui s'abaissera le soir vers 700 à 1000 mètres. De l'Aquitaine aux Ardennes, après une matinée humide, une amélioration est attendue cet après-midi malgré un risque d'averse. Sur les autres régions, le temps est plus sec avec d'assez belles éclaircies.

    Demain dimanche, la situation évoluera favorablement des Pyrénées à la Méditerranée en remontant vers le Grand-Est avec un temps plus sec et d'assez belles éclaircies, surtout l'après-midi. En revanche, une nouvelle dégradation pluvieuse est attendue sur un grand quart Nord-ouest avec des pluies éparses. Ces pluies s'étendront des Charentes aux Hauts-de-France en passant par le bassin parisien avant la fin d'après-midi.

     

    Températures en baisse au sud, de saison ailleurs

    Samedi, les températures sont en baisse de 5°C par rapport à hier dans le sud et l'est avec 8 à 11°C de moyenne. Dans le nord, comptez entre 6 et 10°C l'après-midi. On ne parlera plus de douceur. Dimanche, on retrouvera des valeurs de saison partout, mais les gelées seront fréquentes le matin des côtes normandes à l'Auvergne Rhône-Alpes.

  • Le 16.02.2018 : Vers un temps plus froid fin février ?

    Après un redoux provisoire en cette fin de semaine, une tendance plus froide se dessine sur la France la semaine prochaine. Ensuite, pour la fin du mois, ce froid pourrait s'accentuer, s'accompagnant de nouvelles chutes de neige. Cette dégradation hivernale pourrait se prolonger début mars. Analyse de la Chaîne Météo.

    Dans un contexte général où le mois de février s'annonce d'ores-et-déjà plus froid que les moyennes en France métropolitaine, avec un déficit probable des températures proche de -1,5°C à -2°C, on pourrait assister à une nouvelle recrudescence du froid, mais aussi de la neige en dernière décade.

    Anticyclone arctique : froid et neige

    La semaine prochaine, les hautes pressions arctiques vont prendre de l'ampleur en raison de la formation d'un vaste anticyclone sur la Russie, la Scandinavie et le Groenland. La présence de ces hautes pressions aura comme conséquence le développement d'une vague de froid sur l'Europe continentale. Notre pays se situant à l'extrémité ouest de l'Europe, il sera moins exposé aux vents d'est à nord-est froid. Mais, dans ce contexte, une période nettement plus froide pourrait se mettre en place sur la France dans le courant de la semaine prochaine et pour la fin février. D'après nos projections, ce froid pourrait se prolonger jusqu'en première décade de mars. Autre paramètre à prendre en compte : la neige. Au contact des perturbations venant de l'Atlantique, le froid engendrera des épisodes de neige, un peu à l'image de la situation connue en mars 2013.

     

     

    Réchauffement de la haute atmosphère

    Cette prévision du retour du froid à long terme est basée sur l'analyse de la haute atmosphère depuis plusieurs semaines. Cette analyse a mis en évidence un réchauffement spectaculaire au niveau de la stratosphère.

    La stratosphère est la couche atmosphérique stable qui se situe au-dessus de la troposphère, dans laquelle nous vivons. A une altitude voisine de 10 km, altitude où circulent les avions de ligne, les températures sont généralement fortement négatives (jusqu'à -80°C), mais il arrive en hiver que des réchauffements cycliques s'y produisent : on appelle cela un réchauffement stratosphèrique. Lorsque celui-ci est important, comme actuellement, cela peut forcer l'air froid à s'accumuler au niveau du sol et à se propager sur de vastes surpeficies, entraînant alors de possibles vagues de froid.

     

    Dans ce contexte une période froide avec des épisodes de neige pourrait se développer (fiabilité globale limitée). Celle-ci reste à préciser concernant son intensité, son extension et sa durée.

  • Le 16.02.2018 :Risque de froid et de neige fin février?

    Après un redoux provisoire en cette fin de semaine, une tendance plus froide se dessine sur la France la semaine prochaine. Ensuite, pour la fin du mois, ce froid pourrait s'accentuer, s'accompagnant de nouvelles chutes de neige. Cette dégradation hivernale pourrait se prolonger début mars. Analyse de la Chaîne Météo.

    Dans un contexte général où le mois de février s'annonce d'ores-et-déjà plus froid que les moyennes en France métropolitaine, avec un déficit probable des températures proche de -1,5°C à -2°C, on pourrait assister à une nouvelle recrudescence du froid, mais aussi de la neige en dernière décade.

    Anticyclone arctique : froid et neige

    La semaine prochaine, les hautes pressions arctiques vont prendre de l'ampleur en raison de la formation d'un vaste anticyclone sur la Russie, la Scandinavie et le Groenland. La présence de ces hautes pressions aura comme conséquence le développement d'une vague de froid sur l'Europe continentale. Notre pays se situant à l'extrémité ouest de l'Europe, il sera moins exposé aux vents d'est à nord-est froid. Mais, dans ce contexte, une période nettement plus froide se mettra en place sur la France après le 20 février. D'après nos projections, ce froid pourrait se prolonger jusqu'en première décade de mars. Autre paramètre à prendre en compte : la neige. Au contact des perturbations venant de l'Atlantique, le froid engendrera des épisodes de neige, un peu à l'image de la situation connue en mars 2013.

     

     

    Réchauffement de la haute atmosphère

    Cette prévision du retour du froid à long terme est basée sur l'analyse de la haute atmosphère depuis plusieurs semaines. Cette analyse a mis en évidence un réchauffement spectaculaire au niveau de la stratosphère.

    La stratosphère est la couche atmosphérique stable qui se situe au-dessus de la troposphère, dans laquelle nous vivons. A une altitude voisine de 10 km, altitude où circulent les avions de ligne, les températures sont généralement fortement négatives (jusqu'à -80°C), mais il arrive en hiver que des réchauffements cycliques s'y produisent : on appelle cela un réchauffement stratosphèrique. Lorsque celui-ci est important, comme actuellement, cela peut forcer l'air froid à s'accumuler au niveau du sol et à se propager sur de vastes surpeficies, entraînant alors de possibles vagues de froid.

    Dans ce contexte une période froide avec des épisodes de neige pourrait se développer (fiabilité globale limitée). Celle-ci reste à préciser concernant son intensité, son extension et sa durée.

  • Le 16.02.2018 :Aujourd'hui : en légère amélioration

    La situation météorologique évolue favorablement par rapport à la veille. Le ciel se dégage au nord de la Loire, mais reste très nuageux au sud avec des pluies en atténuation.

    FRANCE

    La perturbation d'hier concerne encore les ¾ de la France, avec des températures au-dessus des normales et encore quelques pluies faibles et éparses. Ces précipitations circulent toujours entre la Nouvelle-Aquitaine et la Bourgogne-Franche-Comté de façon intermittente et tout au long de la journée. De la Normandie au Grand Est, les éclaircies sont plus nombreuses, avec un ensoleillement généreux mais un ressenti plus frais avec des températures de saison.

    REGIONS

    De la Nouvelle-Aquitaine à la Bourgogne-Franche-Comté, le ciel est souvent gris et menaçant avec des pluies intermittentes qui s'accrochent surtout aux Alpes du Nord et au Jura, avec de la neige au-dessus de 1400 m d'altitude.

    De la Bretagne au Grand Est en passant par les Hauts-de-France, le ciel est plus dégagé avec un soleil majoritaire. Attenion aux nappes de brouillard possibles en Normandie et dans le Nord. Il fait assez froid en matinée avec le retour de faibles gelées, tandis que l’après-midi reste fraîche mais lumineuse avec des températures de saison.

    De l’Occitanie à la Région Sud en passant par la Corse, le ciel est souvent voilé avec un soleil laiteux. Le temps reste néanmoins sec et la douceur domine : l'impression y est printanière. Des nuages maritimes engrisaillent néanmoins le littoral languedocien.

    TEMPERATURES

    En matinée, les gelées faibles sont présentes entre la Normandie et le Grand Est avec des températures souvent comprises entre 0 et -2°C. La douceur est déjà en place sur la Nouvelle-Aquitaine avec 9 à 11°C. Au cours de l’après-midi, les normales de saison sont une nouvelle-fois dépassées avec 10°C à Paris, 11°C à Poitiers, 15°C à Toulouse et 16°C à Montpellier

  • Le 16.02.2018 :Ce week-end : retour du soleil au nord, pluvieux au sud

    Votre week-end s'annonce maussade au sud et plus sec et assez froid au nord. Le beau temps aura tendance à gagner du terrain par le nord dimanche, avec la levée d'une petite bise.

    Un anticyclone se développera sur les îles britanniques alors qu'un courant perturbé circulera de l'Europe centrale à l'Espagne. Dans ce contexte, les régions du sud seront exposées tout le week-end à des pluies et des averses. Le temps sera plus sec au nord de la Loire dimanche.

     

     

     

    Fréquentes pluies et averses

    Samedi, les pluies balaieront les régions du sud et de l'est avec un temps maussade mais encore doux.

    Dimanche, la situation évoluera favorablement au nord de la Loire avec un temps plus sec grâce à un anticyclone qui viendra se positionner sur les îles britanniques. Sur les autres régions, le temps restera instable avec des averses.

     

    Températures de saison

    Avec un vent orienté au nord-est, les températures vont rebaisser et seront globalement de saison. L'après-midi, comptez entre 6 et 9°C de moyenne au nord et de 8 à 11°C dans le sud avec des pointes à 14°C autour de la Méditerranée.

  • Le 15.02.2018 :Ce week-end : retour du soleil au nord, pluvieux au sud

    Votre prochain week-end s'annonce maussade au sud et plus sec et assez froid au nord. Le beau temps aura tendance à gagner du terrain par le nord dimanche, avec la levée d'une petite bise.

    Un anticyclone se développera sur les îles britanniques alors qu'un courant perturbé circulera de l'Europe centrale à l'Espagne. Dans ce contexte, les régions du sud seront exposées tout le week-end à des pluies et des averses. Le temps sera plus sec au nord de la Loire dimanche.

     

     

     

    Fréquentes pluies et averses

    Samedi, les pluies balaieront les régions du sud et de l'est avec un temps maussade mais encore doux.

    Dimanche, la situation évoluera favorablement au nord de la Loire avec un temps plus sec grâce à un anticyclone qui viendra se positionner sur les îles britanniques. Sur les autres régions, le temps restera instable avec des averses.

     

    Températures de saison

    Avec un vent orienté au nord-est, les températures vont rebaisser et seront globalement de saison. L'après-midi, comptez entre 6 et 9°C de moyenne au nord et de 8 à 11°C dans le sud avec des pointes à 14°C autour de la Méditerranée.

  • Le 15.02.2018 :Hiver en France : les différents types de temps possibles

    La France bénéficie d'un climat tempéré. En hiver, plusieurs masses d'air de différentes origines peuvent concerner notre pays. Les types de temps associés seront donc très différents. Voici l'analyse de la Chaîne Météo.

    En fonction de l’orientation des vents, les masses d’air qui arrivent sur notre pays ont des caractéristiques très différentes. Découvrez les différents types de temps possibles en France en hiver, ainsi que leurs origines.

    Regardez la vidéo explicative présentée par notre spécialiste Régis Crépet du climat ci-dessus.

  • Le 15.02.2018 :Demain : nuageux et moins pluvieux

    La situation météorologique évolue peu par rapport à la veille. Les nuages sont toujours nombreux, mais les pluies faiblissent.

    FRANCE

    Le secteur chaud de la perturbation arrivée mercredi concerne toujours les ¾ de la France, avec des températures au-dessus des normales et encore quelques pluies faibles et éparses. Ces précipitations circulent toujours entre la Nouvelle-Aquitaine et la Bourgogne-Franche-Comté de façon intermittente et tout au long de la journée. De la Normandie au Grand Est, les éclaircies sont plus nombreuses, avec un ensoleillement généreux mais un ressenti frais malgré des températures au-dessus des normales.

    REGIONS

    De la Nouvelle-Aquitaine à la Bourgogne-Franche-Comté, le ciel est souvent couvert avec des pluies et des bruines faibles intermittentes.

    De la Bretagne au Grand Est en passant par les Hauts-de-France, le ciel est plus dégagé avec un soleil majoritaire. Néanmoins, le froid domine en matinée avec de faibles gelées, tandis que l’après-midi reste fraîche.

    De l’Occitanie à la Région Sud en passant par la Corse, le ciel est souvent couvert avec des nuages de moyenne et de haute altitude. Le temps reste néanmoins sec et la douceur domine.

    TEMPERATURES

    En matinée, les gelées faibles sont présentes entre la Normandie et le Grand Est avec des températures souvent comprises entre 0 et -2°C. La douceur est déjà en place sur la Nouvelle-Aquitaine avec 9 à 11°C. Au cours de l’après-midi, les normales de saison sont une nouvelle-fois dépassées avec 10°C à Paris, 11°C à Poitier, 15°C à Toulouse et 16°C à Montpellier.

  • Le 15.02.2018 :Demain : grande douceur temporaire

    Le secteur chaud de la perturbation arrivée la veille est bien en place sur la France, avec de la douceur significative.

    FRANCE

    La perturbation arrivée la veille concerne maintenant l’ensemble du territoire français. Elle apporte un temps nuageux et temporairement pluvieux des Pays de la Loire à l’Auvergne-Rhône-Alpes en passant par l’Île-de-France. De la Nouvelle-Aquitaine à l’Occitanie, le ciel se dégage plus facilement au cours de l’après-midi avec de la douceur significative. En effet, les températures avoisinent 20°C sur le Pays basque. Partout ailleurs, la montée des températures est limitée par les nombreux nuages, mais les valeurs restent au-dessus des normales.

     

    REGIONS

    Du Pays de la Loire au Grand Est en passant par l’Auvergne-Rhône-Alpes, les pluies sont localement soutenues avec un ciel couvert tout au long de la journée mais avec de la douceur. Attention au risque de pluies verglaçantes et de quelques flocons de neige en début de matinée le long de la frontière belge et allemande (Alsace).

    De la Bretagne aux Hauts-de-France, le ciel est gris en matinée avec quelques pluies faibles. Au cours de l’après-midi, le ciel se dégage avec de larges éclaircies en alternance avec des averses faibles.

    De la Nouvelle-Aquitaine à l’Occitanie, les nuages sont nombreux en matinée avec quelques précipitations. En revanche au cours de l’après-midi, le ciel se dégage rapidement et le soleil va dominer avec de la douceur printanière.

    De la Région Sud à la Corse, le ciel est souvent nuageux vers la Côte d’Azur mais le soleil parvient à mettre en place un ressenti agréable.

     

    TEMPERATURES

    Les conditions sont encore assez froides à l’est avec -1°C à Strasbourg et 0°C à Lyon. Partout ailleurs, les températures sont positives, d’autant plus vers l’Atlantique où les valeurs sont largement au-dessus des normales avec 9°C à Tarbes, 10°C à Bordeaux et 11°C à Brest. Au cours de l’après-midi, la douceur devient remarquable vers le Pays basque avec localement 18 à 20°C. La poche de froid résiste sur le Grand Est mais partout ailleurs, le mercure est au-dessus des normales.

  • Le 15.02.2018 :Ce week-end : retour du soleil au nord, pluvieux au sud

     

    Votre prochain week-end s'annonce maussade au sud et plus sec et assez froid au nord. Le beau temps aura tendance à gagner du terrain par le nord dimanche, avec la levée d'une petite bise.

    Un anticyclone se développera sur les îles britanniques alors qu'un courant perturbé circulera de l'Europe centrale à l'Espagne. Dans ce contexte, les régions du sud seront exposées tout le week-end à des pluies et des averses. Le temps sera plus sec au nord de la Loire dimanche.

     

     

     

    Fréquentes pluies et averses

    Samedi, aucune région n'échappera aux pluies ou aux averses. Les températures seront de saison.

    Dimanche, la situation évoluera favorablement au nord de la Loire avec un temps plus sec grâce à un anticyclone qui viendra se positionner sur les îles britanniques. Sur les autres régions, le temps restera instable avec des averses.

     

    Températures de saison

    Avec un vent orienté au nord-est, les températures vont rebaisser et seront globalement de saison. L'après-midi, comptez entre 6 et 9°C de moyenne au nord et de 8 à 11°C dans le sud avec des pointes à 14°C autour de la Méditerranée.

  • Le 15.02.2018 :Retour d'un anticyclone en fin de semaine

    La perturbation venue de l'Atlantique aujourd'hui et l'air doux qui l'accompagne vont chasser la pellicule froide résiduelle sur l'est de la France dès demain. En fin de semaine, les températures vont baisser légèrement pour revenir à des valeurs de saison avec l'installation progressive de conditions anticycloniques sur la France.
     

    Prévisions des précipitations du jeudi 15 février au dimanche 18 février 2018
    Animation du modèle CEP : prévision de la pression réduite au niveau de la mer, de la nébulosité et des précipitations, du jeudi 15 à 0 h TU au dimanche 18 février 2018 à 18 h TU. ©Météo-France
    Cliquez sur l'image pour l'agrandir.


    Jeudi 15: gris et parfois pluvieux, net redoux

    Jeudi, l'onde pluvieuse arrosera les régions allant du Pays nantais au Poitou-Charentes, Centre-Val-de-Loire, Limousin, Bourgogne, Grand Est, Franche-Comté et Savoie, les pluies étant plus marquées à l'est qu'à l'ouest. On peut craindre temporairement quelques pluies verglaçantes dans l'Est en début de journée mais avec le redoux, la limite pluie/neige va remonter de 500 à 2000 mètres au fil de la journée.
    Près de la Manche, le temps sera plus sec avec quelques trouées. C'est dans les régions les plus méridionales que les moments ensoleillés seront les plus généreux comme entre les Pyrénées et la Méditerranée.
    Les températures maximales seront d'ailleurs particulièrement douces au pied des Pyrénées où l'on peut approcher les 20°C. La douceur sera plus raisonnable ailleurs avec 7 à 13°C du Nord-Est à l'Atlantique et la Méditerranée. Les minimales seront également en hausse avec quand même encore quelques faibles gelées dans l'Est.

     

    De vendredi à dimanche : amélioration par le nord, un peu plus frais

    Vendredi, des éclaircies reviendront au nord de la Loire après dissipation de quelques grisailles. Il fera également assez beau des Pyrénées au sud des Alpes tandis que la grisaille présente du Bordelais et Poitou-Charentes aux frontières de l'Est s'accompagnera localement de quelques pluies.
    Samedi, des pluies plus soutenues traverseront une moitié sud-est, au sud d'une ligne Bordeaux-Metz avec le retour de la neige sur les massifs (dès 400 mètres sur les Vosges mais encore 1800 à 2000 mètres sur Alpes et Pyrénées). Au nord de cette ligne, les éclaircies deviendront de plus en plus belles.
    Dimanche, l'anticyclone s'étendra sur la France et favorisera l'ensoleillement à quelques nuances près : des nuages et quelques averses s'attarderont entre les Alpes et la Corse ; d'autres nuages s'infiltreront près de la Manche avec un risque de pluie l'après-midi.
    Les températures retrouveront des valeurs de saison pour le week-end avec quelques gelées matinales dans les terres et l'après-midi 7 à 10°C au nord, 9 à 12°C au sud et localement jusqu'à 15°C près de la Méditerranée.

  • Le 15.02.2018 :Semaine un peu plus douce mais perturbée

    Sous l'influence d'un flux océanique, la semaine va rester perturbée, mais dans une ambiance qui se radoucit. On devrait même repasser au-dessus des normales de saison à partir de jeudi.

    Le temps des jours à venir expliqué par François Gourand, ingénieur prévisionniste à Météo-France

    Mercredi : nouvelle perturbation à l'Ouest

    Après l'évacuation de la perturbation de mardi sur l'est du pays en matinée, qui devrait encore apporter quelques flocons près des frontières de l'Est, une nouvelle perturbation arrivera par l'Ouest. Elle apportera de l'air plus doux, faisant remonter la limite pluie-neige à 2000 m l'après-midi. Le ciel restera souvent nuageux ailleurs, avec un risque de verglas sur les routes ou des brouillards givrants sur les régions centrales en matinée. L'après-midi, le soleil sera assez présent près des frontières de l'Est, bien présent sur le Sud-Est, excepté en Corse où on observera encore quelques averses. Les températures resteront assez froides avec de nombreuses gelées matinales, parfois marquées du Massif Central aux régions de l'Est.

    Jeudi : douceur parfois marquée au Sud-Ouest

    La perturbation de mercredi se retrouvera sur les régions de l'Est, avec des chutes de neige au-dessus de 2000 m sur les Alpes du nord, et de la pluie ailleurs dans un vaste secteur chaud. Sous des pluies généralement faibles, l'ambiance sera néanmoins bien douce, avec des températures voisines de 10 °C sur la moitié nord. Le temps sera plus sec près de la Manche. Sous des pressions plus élevées, le sud-ouest du pays bénéficiera de belles éclaircies, avec une douceur remarquable : les températures atteindront souvent 16 à 18 °C, localement 20 °C au pied des Pyrénées. L'ambiance sera plus fraîche et nuageuse dans le Sud-Est.

    Animation de la pression au niveau de la mer et de la température à 850 hPa prévues du mardi 13 à 12 h UTC au dimanche 18 février à 12 h UTC
    Animation de la pression au niveau de la mer et de la température à 850 hPa prévues du mardi 13 à 12 h UTC au dimanche 18 février à 12 h UTC - © Modèle du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme, développé en partenariat avec Météo-France
    (Cliquer sur l'animation pour l'agrandir)

    Vendredi : plus sec et ensoleillé au Nord

    L'anticyclone devrait s'établir sur le nord du pays, où le temps sera calme et redeviendra sec, plutôt ensoleillé et assez doux. On retrouvera cependant une trace de la perturbation sur le sud du pays, avec des pluies généralement faibles du Sud-Ouest au Centre-Est. Ailleurs, le temps restera sec mais assez nuageux sur les régions centrales et en Méditerranée. Bien qu'en légère baisse, les températures resteront douces, surtout sur le sud du pays, de petites gelées matinales se produiront uniquement au nord.

    Un week-end sec au Nord, plus perturbé au Sud

    Avec l'anticyclone qui s'installe solidement sur le nord de l'Europe, le temps devrait rester sec sur un tiers nord du pays, avec de belles éclaircies, qui pourraient gagner un peu au sud dimanche. Sur la moitié sud, le temps devrait rester perturbé et un peu plus doux. Les températures devraient se rapprocher des normales de saison.

  • Le 14.02.2018 :Demain : grande douceur temporaire

    Le secteur chaud de la perturbation arrivée la veille est bien en place sur la France, avec de la douceur significative.

    FRANCE

    La perturbation arrivée la veille concerne maintenant l’ensemble du territoire français. Elle apporte un temps nuageux et temporairement pluvieux des Pays de la Loire à l’Auvergne-Rhône-Alpes en passant par l’Île-de-France. De la Nouvelle-Aquitaine à l’Occitanie, le ciel se dégage plus facilement au cours de l’après-midi avec de la douceur significative. En effet, les températures avoisinent 20°C sur le Pays basque. Partout ailleurs, la montée des températures est limitée par les nombreux nuages, mais les valeurs restent au-dessus des normales.

     

    REGIONS

    Du Pays de la Loire au Grand Est en passant par l’Auvergne-Rhône-Alpes, les pluies sont localement soutenues avec un ciel couvert tout au long de la journée mais avec de la douceur. Attention cependant au risque de pluie verglaçante et de faible neige temporaire en début de matinée le long de la frontière allemande (Alsace) et dans les Ardennes.

    De la Bretagne aux Hauts-de-France, le ciel est gris en matinée avec quelques pluies faibles. Au cours de l’après-midi, le ciel se dégage avec de larges éclaircies en alternance avec des averses faibles.

    De la Nouvelle-Aquitaine à l’Occitanie, les nuages sont nombreux en matinée avec quelques précipitations. En revanche au cours de l’après-midi, le ciel se dégage rapidement et le soleil va dominer avec de la douceur printanière.

    De la Région Sud à la Corse, le ciel est souvent nuageux vers la Côte d’Azur mais le soleil parvient à mettre en place un ressenti agréable.

     

    TEMPERATURES

    Les conditions sont encore assez froides à l’est avec -1°C à Strasbourg et 0°C à Lyon. Partout ailleurs, les températures sont positives, d’autant plus vers l’Atlantique où les valeurs sont largement au-dessus des normales avec 9°C à Tarbes, 10°C à Bordeaux et 11°C à Brest. Au cours de l’après-midi, la douceur devient remarquable vers le Pays basque avec localement 18 à 20°C. La poche de froid résiste sur le Grand Est mais partout ailleurs, le mercure est au-dessus des normales.

  • Le 14.02.2018 :Froid et neige de retour fin février

    Après un redoux provisoire en cette fin de semaine, une tendance durablement froide mais sèche se dessine sur la France la semaine prochaine alors qu'à partir de la fin du mois ce froid s'accentuera et s'accompagnera de nouvelles chutes de neige. Cette nouvelle dégradation pourrait se prolonger début mars. Analyse de la Chaîne Météo.

    Dans un contexte général où le mois de février s'annonce d'ores-et-déjà plus froid que les moyennes en France métropolitaine, avec un déficit probable des températures proche de -1,5°C à -2°C, on pourrait assister à une nouvelle recrudescence du froid mais aussi de la neige en dernière décade.

    Anticyclone arctique : froid et neige

    La semaine prochaine, les hautes pressions arctiques vont prendre de l'ampleur en raison de la formation d'un vaste anticyclone sur la Russie, la Scandinavie et le Groenland. La présence de ces hautes pressions aura comme conséquence le développement d'une vague de froid sur l'Europe continentale. Notre pays se situant à l'extrémité ouest de l'Europe, il sera exposé aux vents d'est à nord-est froid. Dans ce contexte, une période froide notable se mettra en place sur la France après le 20 février. D'après nos projections, ce froid pourrait se prolonger jusqu'en première décade de mars. Autre paramètre à prendre en compte : la neige. Au contact des perturbations venant de l'Atlantique, le froid engendrera des épisodes de neige, un peu à l'image de la situation connue en mars 2013.

     

    Réchauffement de la stratosphère

    La stratosphère est la couche atmosphérique stable qui se situe au-dessus de la troposphère, dans laquelle nous vivons. A une altitude voisine de 10 km, altitude où circulent les avions de ligne, les températures sont généralement fortement négatives (jusqu'à -80°C), mais il arrive en hiver que des réchauffements cycliques s'y produisent : on appelle cela un réchauffement stratosphèrique. Lorsque celui-ci est important, comme actuellement, cela peut forcer l'air froid à s'accumuler au niveau du sol et à se propager sur de vastes surpeficies, entraînant alors de possibles vagues de froid.

    Dans ce contexte une période froide avec des épisodes de neige pourrait se développer (fiabilité globale assez bonne). Celle-ci reste à préciser concernant son intensité, son extension et sa durée.

    Retrouvez, dans cette vidéo, l'analyse de notre météorologue Régis Crépet.

  • Le 14.02.2018 :Ce week-end : calme frais au nord, pluvieux au sud

    Votre prochain week-end (samedi 10 et dimanche 11 février) s'annonce maussade au sud et plus sec et assez froid au nord dimanche.

    Un anticyclone se développera sur les îles britanniques alors qu'un courant perturbé circulera de l'Europe centrale à l'Espagne. Dans ce contexte, les régions du sud seront exposées tout le week-end à des pluies et des averses. Le temps sera plus sec au nord de la Loire dimanche.

     

     

     

    Fréquentes pluies et averses

    Samedi, aucune région n'échappera aux pluies ou aux averses. Les températures seront de saison.

    Dimanche, la situation évoluera favorablement au nord de la Loire avec un temps plus sec grâce à un anticyclone qui viendra se positionner sur les îles britanniques. Sur les autres régions, le temps restera instable avec des averses.

     

    Températures de saison

    Avec un vent orienté au nord-est, les températures vont rebaisser et seront globalement de saison. L'après-midi, comptez entre 6 et 9°C de moyenne au nord et de 8 à 11°C dans le sud avec des pointes à 14°C autour de la Méditerranée.

  • Le 13.02.2018 : Demain : la pluie arrive pour la Saint-Valentin

     

    Ciel - Nuages - Pluie - Vent - Froid

     

    Pour le jour de la Saint-Valentin, une nouvelle perturbation rentre par l’ouest, avec des pluies et un redoux assez significatif. A l’avant, le temps reste ensoleillé mais froid.

    FRANCE

    Une dégradation arrive par l'ouest et apporte un temps gris, pluvieux et venté dès la matinée entre la Bretagne et la Nouvelle-Aquitaine. A l’avant, le ciel se voile progressivement et le ressenti est souvent froid avec les nombreuses gelées. Au cours de l’après-midi, la perturbation progresse lentement jusqu’à la Normandie, le Centre et l’Occitanie avec des pluies faibles à modérées. Le vent soutenu balaye les côtes de la Manche avec des rafales jusqu’à 90 km/h.

    REGIONS

    De la Bretagne à la Nouvelle-Aquitaine, les pluies sont déjà présentes en matinée avec du vent puissant sur le nord de la Bretagne, participant au ressenti désagréable. Au cours de l’après-midi, le ciel reste couvert avec de la pluie et de la bruine faibles et intermittentes.

    De la Normandie à l’Occitanie en passant par le Centre, le ciel est de plus en plus nuageux avec des pluies qui font leur arrivée à partir de la mi-journée. Après une matinée sèche, l’après-midi s’annonce faiblement pluvieuse.

    Des Hauts-de-France à l’Auvergne-Rhône-Alpes, quelques averses de neige subsistent encore en matinée du Massif central aux Alpes. Elles cessent à la mi-journée, avec un voile nuageux qui s’épaissit de plus en plus.

    De la Région Sud à la Corse, quelques averses se déclenchent encore en matinée sur la montagne corse. Au cours de l’après-midi, le soleil revient malgré un voile nuageux de plus en plus dense.

    TEMPERATURES

    Les gelées sont à nouveau nombreuses en matinée avec -3°C à Alençon,  -2°C à Nancy et -1°C à Orléans. Au cours de l’après-midi, le redoux se cantonne aux régions littorales de l’ouest avec 11°C à Brest et 12°C à Arcachon. En revanche partout ailleurs, c’est toujours le froid qui domine avec 3°C à Rouen, 5°C à Lyon et 6°C à Paris.

  • Le 13.02.2018 : Ce week-end : maussade au sud et plus calme au nord

    Ciel - Nuages - Pluie

     

    Votre prochain week-end (samedi 10 et dimanche 11 février) s'annonce maussade au sud et plus sec au nord dimanche.

    Un anticyclone se développera sur les îles britanniques alors qu'un courant perturbé circulera de l'Europe centrale à l'Espagne. Dans ce contexte, les régions du sud seront exposées tout le week-end à des pluies et des averses. Le temps sera plus sec au nord de la Loire dimanche.

     

     

     

    Fréquentes pluies et averses

    Samedi, aucune région n'échappera aux pluies ou aux averses. Les températures seront de saison.

    Dimanche, la situation évoluera favorablement au nord de la Loire avec un temps plus sec grâce à un anticyclone qui viendra se positionner sur les îles britanniques. Sur les autres régions, le temps restera instable avec des averses.

     

    Températures de saison

    Avec un vent orienté au nord-est, les températures seront globalement de saison. L'après-midi, comptez entre 6 et 9°C de moyenne au nord et de 8 à 11°C dans le sud avec des pointes à 14°C autour de la Méditerranée.

  • 13.02.2018 : Quel âge ont nos atomes ?

    Quel âge ont nos atomes?

    Img 20180213 005623

    Les atomes qui composent le corps humain se sont pour partie formés avec le big bang, et pour le reste dès l'apparition des premières étoiles, où se déroulent des réactions nucléaires formant les atomes plus lourds.

     

    Avant d'être constitués d'organes, de muscles, d'os, de sang et de tissus, nous sommes faits de cellules, elles-mêmes composées de molécules qui elles-mêmes sont constituées d'atomes. Au fond du fond, nous ne sommes que l'assemblage de milliards et de milliards d'atomes. Lesquels sont la brique de toute la matière, y compris organique.

     

    Des particules comme l'hydrogène, l'oxygène, le carbone ou l'azote forment en effet le socle du vivant. Mais d'autres atomes sont aussi essentiels à la vie : les sels minéraux (sodium, calcium...) et les métaux (fer, cuivre...). D'où viennent ces atomes ? Des origines du monde lui-même, il y a 13,8 milliards d'années !

     

    A l'époque, l'Univers est rempli d'une soupe de particules où se côtoient protons, neutrons et électrons. Dès les premières minutes après le big bang, alors que la température baisse de 10 à 1 milliard de degrés, des noyaux se constituent à partir des protons et des neutrons. 300 000 ans plus tard, la température a assez baissé pour que les électrons se lient à ces noyaux et forment les premiers atomes d'hydrogène et d'hélium, les plus légers et les plus répandus de l'Univers.

     

    L'explosion des supernovae répand les atomes organiques dans l'Univers

    Les autres, nécessaires à la vie, n'émergeront que 200 millions d'années après le big bang, lorsque apparaissent les galaxies : carbone, oxygène, fer et consorts naissent au cœur des étoiles, de la fusion de l'hydrogène en noyaux de plus en plus lourds, par des réactions nucléaires.

     

    Cette précieuse matière, dispersée dans l'espace par l'explosion de générations d'étoiles (sous la forme de supernovae), est à l'origine du Système solaire et, au bout du compte, de la vie sur Terre. Car ce sont ces atomes qui se sont assemblés dans les océans primitifs pour créer des molécules organiques, puis une première cellule, il y a 3,5 milliards d'années. L'évolution a fait le reste.

     

    D'après Science & Vie QR n°23 « Nos ancêtres & nous » - Feuilleter / Acheter

     

    A lire aussi :

     

    • Mort d'une étoile : les derniers instants d'une supernova

     

    PaQuel âge ont nos atomes?

    Les atomes qui composent le corps humain se sont pour partie formés avec le big bang, et pour le reste dès l'apparition des premières étoiles, où se déroulent des réactions nucléaires formant les atomes plus lourds.

     

    Avant d'être constitués d'organes, de muscles, d'os, de sang et de tissus, nous sommes faits de cellules, elles-mêmes composées de molécules qui elles-mêmes sont constituées d'atomes. Au fond du fond, nous ne sommes que l'assemblage de milliards et de milliards d'atomes. Lesquels sont la brique de toute la matière, y compris organique.

     

    Des particules comme l'hydrogène, l'oxygène, le carbone ou l'azote forment en effet le socle du vivant. Mais d'autres atomes sont aussi essentiels à la vie : les sels minéraux (sodium, calcium...) et les métaux (fer, cuivre...). D'où viennent ces atomes ? Des origines du monde lui-même, il y a 13,8 milliards d'années !

     

    A l'époque, l'Univers est rempli d'une soupe de particules où se côtoient protons, neutrons et électrons. Dès les premières minutes après le big bang, alors que la température baisse de 10 à 1 milliard de degrés, des noyaux se constituent à partir des protons et des neutrons. 300 000 ans plus tard, la température a assez baissé pour que les électrons se lient à ces noyaux et forment les premiers atomes d'hydrogène et d'hélium, les plus légers et les plus répandus de l'Univers.

     

    L'explosion des supernovae répand les atomes organiques dans l'Univers

    Les autres, nécessaires à la vie, n'émergeront que 200 millions d'années après le big bang, lorsque apparaissent les galaxies : carbone, oxygène, fer et consorts naissent au cœur des étoiles, de la fusion de l'hydrogène en noyaux de plus en plus lourds, par des réactions nucléaires.

     

    Cette précieuse matière, dispersée dans l'espace par l'explosion de générations d'étoiles (sous la forme de supernovae), est à l'origine du Système solaire et, au bout du compte, de la vie sur Terre. Car ce sont ces atomes qui se sont assemblés dans les océans primitifs pour créer des molécules organiques, puis une première cellule, il y a 3,5 milliards d'années. L'évolution a fait le reste.

     

    D'après Science & Vie QR n°23 « Nos ancêtres & nous » - Feuilleter / Acheter

     

    A lire aussi :

     

    • Mort d'une étoile : les derniers instants d'une supernova

     

    Par Nathalie Picardr Nathalie Picard

meteoastronomievanessa