3.01.2018 Ana, Bruno, Carmen et Eleanor: 4 tempêtes en 3 semaines sur la France

Depuis le 10 décembre dernier, 4 tempêtes ont frappé la France. Cette succession de tempêtes est remarquable.

Dès le mois d'octobre, plusieurs tempêtes avaient balayé l'Allemagne, la Pologne et de nombreux pays d'Europe Centrale. La France, qui était épargnée, est à son tour concernée par les tempêtes.

 

3 tempêtes en 3 semaines

Depuis le 10 décembre dernier, 4 tempêtes ont balayé la France.

- La tempête Ana a été remarquable par le nombre de pays touchés par cette tempête, dont la France avec une rafale qui a atteint 161 km/h à Saint-Clément-de-Baleines sur l'île de Ré. Toute la France a été touchée avec des vents violents entre la côte Atlantique et Rhône-Alpes. Des fortes pluies ont balayé le sud-est. En Corse, il est tombé l'équivalent d'1 mois de pluie sur Bastia. Au passage de la tempête, la pression atmosphérique a été très basse. Elle est descendue à 957 hPa sur Saint-Nazaire. Il s'agit de la 4ème valeur de pression la plus basse enregistrée en France depuis 1821.

- La tempête Bruno a touché la France le 26 décembre dernier. Elle s'est concentrée de l'Atlantique au centre de la France jusqu’au sud du territoire avec des rafales qui ont atteint 155 km/h en Corse au cap Pertuato, 146 km/h à Leucate (une rafale proche de celle observée au passage de la tempête Klauss en janvier 2009 dans cette ville), 135 km/h à Brignogan et 112 km/h à Toulouse.

- La tempête Carmen a balayé une grande partie de la France lundi 1er janvier. Les rafales les plus fortes ont atteint 181 km/h cap Sagro en Corse, 133 km/h à la pointe de Penmarc’h, 130 km/h à la pointe de Chemoulin et 130 km/h à l’île de Groix. A Toulouse, pour la 2ème fois en 5 jours, une rafale à dépassé 100 km/h avec 111 km/h relevés cet après-midi.

- 48 heures après Carmen, La tempête Eleanor a touché toutes les régions s'étendant des côtes de la Manche au Grand-Est à l'Auvergne Rhône-Alpes ainsi que le littoral méditerranéen et la Corse. Cette tempête est la plus étendue et la plus puissante des 4 qui ont frappé le pays. En effet, les rafales les plus violentes ont été signalées dans les terres avec 147 km/h à Cambrai, 134 km/h à Roissy, 127 km/h à Mulhouse. A Paris, le vent a atteint pour la 1ère fois depuis 111 km/h, En Corse, après Carmen, la tempête Eleanor a à nouveau provoqué des vents à plus de 170 km/h. 

 

Un contexte propice aux tempêtes

Depuis début décembre, le courant atlantique perturbé est très dynamique. En altitude, le courant Jet est descendu plus bas en latitude que d’habitude et passe souvent au-dessus de la France. La conjonction de ce courant Jet qui passe sur la France et du fort courant perturbé atlantique est propice à la formation de nombreuses tempêtes sur la France, comme c'est actuellement le cas. Il faut remonter à la période décembre 2013 / janvier 2014 pour retrouver une aussi forte activité dépressionnaire sur la France. Pendant cette période, plusieurs tempêtes avaient balayé le nord de la France. De nombreuses inondations avaient été observées, notamment en Bretagne.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire