Le 18.12.2017 : Pas moins de 19 astéroïdes vont frôler la Terre en 2018 !

Pas moins de 19 astéroïdes vont frôler la Terre en 2018 ! par Yohan Demeure 17 décembre 2017, 0 h 33 min

Crédits : NASA

Le magazine Sciences et Avenir a listé dans une infographie complète les gros astéroïdes qui frôleront la Terre, mais rassurons-nous, aucune collision n’est au programme !

Tous les jours, des météorites atteignent notre planète, mais une grande majorité se consume dans notre atmosphère. Une collision avec un astéroïde géant est cependant la hantise des passionnés et des scientifiques, popularisée au cinéma par des films tels que Armageddon (1998).

À la fin de l’été 2017, l’astéroïde géant Florence découvert en 1981 est passé à 7 millions de kilomètres de la Terre, une distance plutôt courte à l’échelle de l’Univers. L’astéroïde 2012 TC4 (diamètre de 10 à 30 mètres), un habitué croisant l’orbite de notre planète régulièrement, a frôlé la Terre en octobre et pourrait revenir pour s’y écraser en 2079, comme ce fut le cas du météore de Tcheliabinsk en 2013. Il y a aussi l’astéroïde 3200 Phaéton, qui passera à 10 millions de kilomètres de notre planète avant Noël ou encore Oumuamua, un rocher de 400 mètres de long également passé non loin de la Terre, alimentant les plus hallucinantes thèses et faisant l’objet d’un projet destiné à le placer sur écoute : le projet Lyra.

Le magazine Sciences et Avenir a récemment publié une infographie citant les astéroïdes qui frôleront notre planète au courant de l’année 2018. Parmi les 19 objets détaillés, le plus gros devrait être l’astéroïde 2003 SD220 pour la fin d’année (voir ci-après), déjà passé à proximité de la Terre le 24 décembre 2015 à environ 28 distances lunaires et qui fait partie de ces objets qui croisent l’orbite de notre planète assez régulièrement.

L’astéroïde qui passera le plus proche de la Terre en 2018 se nomme 2014 US7, à une distance de 1,2 million de kilomètres, soit un peu plus de 3 fois la distance Terre-Lune. Cependant, sa taille évaluée entre 14 et 31 mètres de diamètre ne fait pas de lui un objet très dangereux (voir ci-dessous).

Sources : Sciences et Avenir – Ouest France

univers sun astronomie débuté astrophotographie space eau

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire