Le 8.11.2017 Climat Monde : 2017, parmi les 3 années les plus chaudes jamais observées

Lundi 6 novembre, à moins de deux mois de la fin d'une année 2017 marquée par de nombreux phénomènes climatiques extrêmes, l'Organisation météorologique mondiale (OMM) a publié sa déclaration provisoire sur l'état du climat mondial en 2017.

 

L'OMM indique que la température à la surface du globe, moyennée sur les neufs premiers mois de 2017, dépasse de 1,1 °C celle de l'époque préindustrielle. Si 2016, qui a connu d'un puissant épisode El Niño, devrait  conserver le titre d'année la plus chaude jamais enregistrée, 2017 et 2015 se disputent les 2e et 3e places au classement. En outre, la séquence 2013 - 2017 devrait constituer la période de cinq années consécutives la plus chaude jamais enregistrée.

 

D'après une estimation préliminaire de janvier à septembre 2017, la température moyenne en surface présente une anomalie positive de  0,47 °C par rapport à la normale calculée pour la période 1981–2010* (14,31 °C) ). Cela représente environ 1,1 °C de plus que durant les années 1880–1899 de l'ère préindustrielle. 2017 devrait être l'année la plus chaude sans phénomène El Niño jamais observée.

 

La température n'est pas le seul paramètre à varier sous les effets des changements climatiques. Sécheresses et inondations ont touchées de nombreuses parties du globe cette année. L'étendue de la banquise arctique a encore battu des minima record. La température de surface et l'acidification des mers et océans sont elles aussi encore proches des records. Le taux d'accroissement des gaz à effet de serre n'a jamais été aussi élevé. L'Atlantique Nord a connu une saison cyclonique très active, avec une énergie cyclonique cumulée (ACE) qui avait déjà atteint en septembre la valeur la plus élevée jamais constatée. 

Pour en savoir plus sur l'état du climat mondial en 2017, consulter l'intégralité de la déclaration de l'OMM.

 

En France métropolitaine,  2017 pourrait aussi figurer parmi les cinq années les plus chaudes. Sur les 10 premiers mois la température moyenne a dépassé de 1 °C la normale de référence calculée sur 1981-2010. Pour en savoir plus , consulter notre premier bilan provisoire (janvier à octobre) pour 2017.

 

Anomalies de la température moyenne annuelle à l'échelle du globe par rapport à la période 1981-2010 entre 1950 et 2017

Anomalies de la température moyenne annuelle à l'échelle du globe (par rapport à la période 1981–2010) entre 1950 et 2017. Source : déclaration provisoire sur l'état du climat mondial en 2017 de l'OMM.

 

* l'OMM prend désormais comme référence la période 1981-2010, contre 1961-1990 précédemment, ce qui est plus représentatif des conditions climatiques actuelles.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×