Rechercher

Astronomie : tout ce que l'on pourra voir en 2021

Pour les passionnés d'astronomie, l'année 2020 s'est achevée en apothéose avec la grande conjonction de Jupiter et Saturne. 2021 promet également de nous offrir quelques jolis spectacles. Petit tour d'horizon des événements astronomiques à ne pas manquer dans les mois à venir.


En cette année 2021, l'Univers devrait une fois encore nous offrir quelques beaux moments de contemplation. Alors que Perseverance, le rover de la Nasa, se posera sur le sol de Mars dans le 18 février prochain et que le télescope spatial James Webb devrait enfin être lancé, fin octobre, la Lune, le Soleil, les planètes et quelques autres encore, joueront de finesse pour nous émerveiller.


La traditionnelle valse des équinoxes et des solstices La nouvelle année avait à peine commencé que, ce samedi 2 janvier 2021, la Terre est passée au périhélie, le point de son orbite le plus proche du Soleil. Pour la « voir » passer à l'aphélie, le point de son orbite le plus éloigné du Soleil, il faudra attendre le 5 juillet prochain.


Cette année, l'équinoxe de printemps se produira, pour l'hémisphère nord, le 20 mars à 9 h 37 GMT -- 10 h 37, heure de Paris. Ce sera l'occasion de profiter d'une journée aussi longue que la nuit. Idem au moment de l'équinoxe d'automne qui aura lieu en 2021, le 22 septembre à 19 h 21 GMT -- 21 h 21, heure de Paris. Le solstice d'été est attendu pour le 21 juin à 3 h 32 GMT -- 5 h 32, heure de Paris. Ce sera la journée la plus longue de l'année. Et l'un des meilleurs moments, dans l'hémisphère nord, pour observer plusieurs fois par nuit, le passage de la Station spatiale internationale (ISS). Pour le solstice d'hiver, cochez la date du 21 décembre à 15 h 59 GMT -- 16 h 59, heure de Paris. Ce sera alors la journée la plus courte de l'année.


Mercure, Vénus et Mars seront occultées par la Lune Les astronomes parlent d'occultation lorsqu'un astre est masqué par un autre. En 2021, Mercure, Vénus et Mars seront ainsi occultées plusieurs fois par la Lune. Et notamment, pour la Planète rouge, le 17 avril -- une occultation visible depuis l'Asie du sud-est -- et Vénus, le 8 novembre -- une occultation visible depuis le nord-ouest de la région Pacifique. Seule occultation par la Lune visible depuis l'Europe en cette année 2021, celle de l'étoile Epsilon Geminorum, dans la constellation des Gémeaux, le 2 septembre.


Une éclipse totale de Lune Si 2020 a été avare en éclipses de Lune spectaculaires -- l'année nous en a offert quatre, mais toutes étaient « par la pénombre » --, 2021 s'annonce plus généreuse en la matière. Une éclipse totale est en effet attendue le 26 mai prochain. La Lune passera alors entièrement dans l'ombre de la Terre. Une éclipse totale de Lune, cela n'était pas arrivé depuis janvier 2019. Malheureusement, l'éclipse totale de Lune que nous réserve 2021 ne sera pas visible depuis la France. Mais au-dessus de l'océan Pacifique, ente le Japon et l'Alaska et donc plutôt réservé aux habitants de l'est de l'Asie ou de l'Amérique du nord -- et un peu du sud.


Dommage pour nous, car cette éclipse se produira à un moment où la Lune se trouvera particulièrement près de la Terre, apparaissant donc (un peu) plus grosse que d'habitude. Une éclipse partielle de Lune est également prévue pour la fin de l'année, le 19 novembre plus exactement. Elle sera de nouveau visible depuis l'Amérique -- du nord et du sud -- et depuis l'Asie. Mais aussi, cette fois, un peu plus près de chez nous, depuis l'Europe du nord. Une super Lune au mois de mai Chaque année, les amateurs d'astronomie guettent la super Lune. Elle se produit lorsque la Lune est pleine et qu'elle se trouve, en même temps, au plus proche de la Terre. En 2021, cela se produira le 26 mai avec une Lune à quelque 357.309 kilomètres seulement de la Terre. Fortes marées en perspective.


Le 27 avril 2021, la Lune se trouvera à peine plus loin de notre Planète, à 357.378 kilomètres. De quoi nous offrir également une magnifique pleine Lune.

Une éclipse annulaire du Soleil en juin Le 10 juin 2021, c'est le nord de l'hémisphère nord de notre Planète qui se prépare à assister à une éclipse de Soleil annulaire. Un genre d'éclipse qui se produit lorsque le diamètre apparent de la Lune n'est pas aussi grand que celui du Soleil. Les plus chanceux observent alors une sorte d'anneau de feu autour de notre satellite naturel. Cette fois, la bande de centralité commencera du côté du nord-est du Canada pour traverser le Groenland par le nord-ouest, passer par le pôle Nord et finir sur l'est de la Russie.


Source : https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/astronomie-astronomie-tout-ce-on-pourra-voir-2021-65785/

17 vues0 commentaire
CALENDRIER 2021.PNG
79600024_104671337705884_196099682513767
plasci.png
logo_260.gif
Astro Photo Météo 53
55 place de la commune
53000 Laval
Blue Planet Icon Children & Kids Logo (1
0