Rechercher

Autour des trous noirs, d'étranges planètes…

De vastes systèmes planétaires pourraient orbiter autour des trous noirs centraux lovés au cœur de certaines galaxies. Du moins en théorie.

Depuis la découverte de la première planète extrasolaire 51 Pegasi b en 1995, notre perception de ce qu'est une planète a considérablement évolué. Alors que les quadras ont appris à se les représenter comme les sphères d'un mobile dansant un immuable ballet autour de notre Soleil, les écoliers d'aujourd'hui sont invités à fantasmer des mondes lointains évoluant dans des systèmes stellaires d'une incroyable diversité. Qu'en sera-t-il demain ? Les travaux de deux théoriciens japonais exerçant dans deux domaines différents, Eiichiro Kokubo de l'Observatoire astronomique national du Japon, spécialiste de la formation des planètes, et Keiichi Wada de l'université de Kagoshima, spécialiste des noyaux actifs de galaxie (des objets très lumineux résultant de l'accrétion de matière atour d'un trou noir supermassif central), suggèrent que la notion de planète pourrait encore évoluer considérablement dans le futur.

En s'appuyant sur leurs connaissances respectives, ils viennent en effet de montrer que de nombreuses planètes pourraient également orbiter autour des trous noirs supermassifs lovés au cœur de nombreuses galaxies. En effet, si les planètes se forment à partir d'agrégats de poussière dans les disques protoplanétaires entourant les jeunes étoiles, ces astres ne sont pas les seuls à posséder de tels disques. Certains trous noirs supermassifs sont également cernés d'un disque qui peut contenir jusqu'à 100 000 fois la masse du soleil en poussière. Autrement dit un milliard de fois celle contenue dans un disque protoplanétaire classique !

Bien entendu, pour que des planètes se forment dans un disque, la présence de poussière ne suffit pas, il faut également que la température soit suffisamment basse pour autoriser la condensation de grains solides. Les noyaux actifs de galaxies étant le siège d'émissions énergétiques particulièrement intenses, on pourrait douter de cette possibilité. Pourtant, d'après les calculs des deux chercheurs, les disques entourant les trous noirs supermassifs sont si denses qu'ils peuvent bloquer l'intense rayonnement provenant de la région centrale et autoriser la formation de zone à basse température. Selon leurs travaux tout juste publiés dans Astrophysical Journalen accès libre sur arXiv, des dizaines de milliers de planètes représentant dix fois la masse de la Terre pourraient donc très bien s'être formées autour de ces trous noirs centraux, à une distance d'au moins 10 années-lumière. De quoi donner naissance à de très vastes systèmes planétaires. De la théorie à la détection, le pas à franchir reste toutefois immense. Puisqu'il n'existe à ce jour aucune technique pouvant permettre de détecter de telles planètes en orbite autour d'un trou noir…

Source : https://www.lepoint.fr/astronomie/autour-des-trous-noirs-d-etranges-planetes-27-11-2019-2349825_1925.php

23 vues
79600024_104671337705884_196099682513767
plasci.png
logo_260.gif
Astro Photo Météo 53
55 place de la commune
53000 Laval
Blue Planet Icon Children & Kids Logo (1
0