Rechercher

C'est la modélisation la plus détaillée du trou noir tapi au cœur de la Voie lactée

Grâce à une modélisation informatique pionnière, une équipe de physiciens met en lumière l'étonnant comportement du trou noir au centre de notre galaxie, et les propriétés de son champ magnétique.


Plus nous en apprenons sur Sagittarius A*, plus celui-ci a de quoi fasciner. Difficile à capturer directement, le trou noir au centre de notre galaxie alimente l'imagination des scientifiques et des rêveurs depuis des décennies. Mais récemment, une équipe de jeunes physiciens a proposé de soulever le rideau un tant soit peu, grâce à une modélisation de Sgr A* et de ses environs. Afin d'être fiable et précis, le modèle créé par les chercheurs se devait de couvrir la région du trou noir jusqu'aux étoiles les plus proches de celui-ci, à 20.000.000.000.000.000 kilomètres de distance. La simulation informatique résultante offre un aperçu incomparable de Sagittarius A* et de son disque d'accrétion.


Champ magnétique et échelles de grandeur À travers ce travail de titan, l'équipe tente de savoir si le champ magnétique du trou noir, généré par la matière qui s'y précipite, peut devenir suffisamment intense pour momentanément étouffer ledit flux de matière. Cette tâche est rendue d'autant plus complexe par les différences d'échelles qui caractérisent ce ballet cosmique : spatiales, mais aussi temporelles, car tandis que certains phénomènes (observables) se jouent sur plusieurs milliers d'années, d'autres (théoriques, faute de mieux) ne prennent que quelques secondes. Grâce à leur simulation, les chercheurs sont parvenus à réconcilier ces deux niveaux de vision, dont le clivage pouvait frustrer plus d'un physicien.



« Faire cela dans une unique simulation est incroyablement compliqué, au point que cela devient impossible », commente le jeune Sean Ressler. Son collègue Chris White renchérit : « il s'agit des tout premiers modèles d'accrétion aux plus petites échelles pour [Sagittarius] A*, prenant en compte la réalité des flux de matière provenant d'étoiles en orbite. » Leur modélisation indique que le champ magnétique pourrait bel et bien devenir suffisamment intense pour stopper le flux de matière dans sa course, un résultat d'autant plus étonnant que le centre de la galaxie est relativement calme, dépourvu des jets puissants qui caractérisent habituellement les trous noirs présentant un tel comportement. La prochaine étape consistera à modéliser un trou noir en rotation afin de voir si les visualisations résultantes sont en adéquation avec les observations des astronomes.


Source : https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/trou-noir-cest-modelisation-plus-detaillee-trou-noir-tapi-coeur-voie-lactee-60744/

25 vues
79600024_104671337705884_196099682513767
plasci.png
logo_260.gif
Astro Photo Météo 53
55 place de la commune
53000 Laval
Blue Planet Icon Children & Kids Logo (1
0