Rechercher

Cette superterre à 31 années-lumière de nous pourrait abriter la vie

Depuis 51 Pegasi b en 1995, plus de 4.000 exoplanètes ont été découvertes et nombre d'entre elles par le télescope spatial Kepler. Et depuis la fin de sa mission, de plus en plus par le satellite Tess. Parmi les dernières en date, GJ 357 d, située à seulement 31 années-lumière de nous et qui, selon les astronomes, pourrait abriter la vie.

Depuis juillet 2018, Tess -- pour Transiting Exoplanet Survey Satellite -- chasse les exoplanètes et plus précisément encore, les exoterres potentielles se trouvant dans un rayon de moins de 300 années-lumière de nous. Et c'est ainsi que début 2019, le satellite a été amené à pointer vers une étoile naine de type M, située à près de 31 années-lumière de notre Terre -- dans la constellation de l'Hydre -- et dont la masse est d'environ un tiers celle du Soleil pour une température de 40 % inférieure.

Les mesures réalisées ont alors montré que l'étoile en question, GJ 357, s'assombrissait légèrement tous les 3,9 jours. Preuve de la présence d'une planète en transit. Baptisée GJ 357 b, celle-ci s'est révélée être une planète de type Terre chaude de quelque 22 % plus grande que notre planète. Elle pourrait intéresser les chercheurs, car elle orbite autour d'une étoile relativement brillante et proche du Soleil et constitue ainsi une cible idéale pour étudier son atmosphère.

Au moins trois planètes gravitent autour de l’étoile naine GJ 357. L’une d’entre elles pourrait être une cible idéale pour rechercher des traces de vie. © Nasa Goddard

En savoir plus

Source : https://www.futura-sciences.com/alternative/amp/actualite/77070/

0 vue
79600024_104671337705884_196099682513767
plasci.png
logo_260.gif
Astro Photo Météo 53
55 place de la commune
53000 Laval
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon