Rechercher

Découverte d’étranges particules en Antarctique, qui ne peuvent être expliquées par les modèles 

D’étranges particules détectées en Antarctique en 2006, suscitant un intérêt particulier pour les physiciens et encore étudiées à ce jour, restent inexpliquées. Une analyse approfondie effectuée dans le cadre d’une nouvelle étude a permis de déterminer que les particules, détectées par un ballon géant muni d’un capteur, se situent au-delà du modèle standard de la physique. Une véritable course scientifique est maintenant lancée, visant à découvrir leur nature et origine exactes.

En 2006 (puis à nouveau en 2014), des chercheurs de la NASA utilisant l’Antenne transitoire impulsive d’antarctique (ANITA), un ballon équipé d’un détecteur de particules, a capté un signal mystérieux. Ils avaient repéré des preuves de particules à haute énergie se déplaçant à un angle suggérant qu’elles venaient de se propager à travers la planète, sans entrave.

Une nouvelle analyse a maintenant exclu la meilleure hypothèse possible (jusqu’ici) pour ces particules. Cela signifie que l’explication de leur nature se situe au-delà du modèle standard de la physique, notre compréhension actuelle de la physique semblant insuffisante.

Des niveaux d’énergie extrêmement élevés pour une si petite particule…

Les événements enregistrés par ANITA révèlent des niveaux d’énergie ridiculement élevés pour une particule si petite, allant de 0.6 à 0.56 exaelectronvolts (un milliard de milliards d’électronvolts). « Cela équivaut à peu près à un service effectué par un joueur de tennis professionnel », déclare Alex Pizzuto, de l’Université du Wisconsin-Madison (États-Unis), qui n’est pas impliqué dans le projet ANITA.

Source :

https://trustmyscience.com/decouverte-etranges-particules-antarctique-ne-peuvent-etre-expliquees-par-modeles-actuels/

0 vue
79600024_104671337705884_196099682513767
plasci.png
logo_260.gif
Astro Photo Météo 53
55 place de la commune
53000 Laval
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon