Rechercher

Des détails sans précédent de la naissance d'une étoile double

Grâce à l'interféromètre Alma, les chercheurs ont été en mesure d'observer en haute résolution la formation d'un jeune système binaire d'étoiles. Caché dans la constellation du Serpentaire, celui-ci intrigue les scientifiques depuis plusieurs années.


Baptisé IRAS 16293-2422, le système binaire récemment observé par les chercheurs est situé dans un nuage moléculaire de la constellation du Serpentaire. À seulement 460 années-lumière, cette structure est l'une des régions de formation des étoiles les plus proches du Système solaire, et les plus brillantes de notre ciel. Émettant de nombreuses molécules organiques complexes, ingrédients nécessaires à l'apparition d'espèces pré-biotiques, elle fait l'objet de l'attention soutenue des chercheurs depuis des années. Le système binaire qu'elle contient, quant à lui, avait longtemps été caché par une importante quantité de matière dans son voisinage, jusqu'à ce que l'intervention d'Alma (Atacama Large Millimeter/submillimeter Array) permette enfin aux chercheurs de l'observer pour la première fois en détail.



Observation d'un jeune système binaire « Nos observations confirment l'emplacement des deux protoétoiles, proches l'une de l'autre, et révèlent que chacune d'elles est entourée d'un tout petit disque de poussière », note María José Maureira, auteure principale de l'étude parue sur le site arXiv. « Ensemble, elles sont également enveloppées d'une quantité importante de matériau dépeignant des motifs complexes. » Les images en haute résolution obtenues à l'aide de l'interféromètre Alma, situé au Chili, ont révélé deux sources compactes, sobrement nommées A1 et A2. Tandis que le disque de matière autour de A2 est d'environ 12 unités astronomiques, celui de A1 ne mesure que 4 ua de diamètre, soit approximativement celui de la ceinture principale d'astéroïde.


Étoile double en formation Les mesures effectuées par les astronomes leur ont également offert la possibilité d'étudier les étoiles bien au-delà de leur simple apparence et de leur emplacement, en fournissant notamment des informations concernant leur masse et leur relation. Des analyses spectrographiques portant sur le gaz qui les entoure ont notamment permis de calculer un total d'une masse solaire pour A1, contre 1,4 pour A2, mais aussi de confirmer que les deux étoiles forment une paire liée. En combinant ces informations avec l'ensemble des données collectées au cours des 30 dernières années, l'équipe a par ailleurs découvert que A1 orbite autour de A2 une fois tous les 360 ans sur un axe incliné à 60°, à une distance équivalente à l'orbite de Pluton par rapport au Soleil.


« C'est la première fois que nous sommes capables de dériver l'ensemble des paramètres orbitaux d'un système binaire, à un stade de formation des étoiles si prématuré », remarque Jaime Pineda qui a participé à la modélisation du système. Paola Caselli, directrice du Max Planck Institute for Extraterrestrial Physics, poursuit : « Grâce à ces résultats, nous avons enfin été capables de plonger dans l'un des systèmes de protoétoiles les plus jeunes et les plus enfouis, révélant sa structure dynamique et sa morphologie complexe, où nous pouvons clairement voir du matériel filamenteux connectant les disques circumstellaires à la région environnante, et possiblement au disque entourant le système. Les petits disques sont probablement encore nourris et en train de grandir ! »


Source : https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/astronomie-details-precedent-naissance-etoile-double-81506/

23 vues
79600024_104671337705884_196099682513767
plasci.png
logo_260.gif
Astro Photo Météo 53
55 place de la commune
53000 Laval
Blue Planet Icon Children & Kids Logo (1
0