Rechercher

Extinction de masse : A quoi ressemblerait la planète si l’homme disparaissait ?

Comme toutes les espèces, l’homme va disparaître… mais quand ?

L’effondrement de la biodiversité n’est un secret pour personne, mais l’homme fait partie de cette biodiversité.

L’espèce humaine va s’éteindre d’une façon ou d’une autre, mêm si on ne sait pas quand.

Après la disparition de l’homme, la biodiversité a toutes les chances d’être encore plus riche.

Faut-il craindre la fin de notre civilisation (ambiance collapsologie) ou la disparition de l’espèce humaine ? Yves Cochet, ex-ministre de l’Ecologie et président de Momentum qui publie Devant l’effondrement, ne rejette pas l’hypothèse selon laquelle l’humanité n’existerait plus en tant qu’espèce en 2050. Si cette prédiction semble pessimiste, les études scientifiques ne sont guère plus joyeuses.

Au mois de mai, un rapport du groupe d’experts de l’ONU sur la biodiversité (IPBES) a alerté sur l’effondrement -plus rapide que prévu- de la biodiversité. Environ un million d’espèces animales et végétales sur les quelque huit millions estimées sur Terre sont menacées d’extinction, dont « beaucoup dans les prochaines décennies ». Ces projections correspondent aux mises en garde de nombreux scientifiques qui estiment que la Terre est au début de la sixième « extinction de masse ». L’humanité, qui dépend de la nature pour boire, respirer, manger, se chauffer ou se soigner, est-elle directement menacée ?

Une extinction pour la fin du siècle ?

Ne nous leurrons pas, notre espèce finira par s’éteindre, comme toutes les autres. « Les humains vont disparaître d’une manière ou d’une autre, soit pour devenir autre chose, soit ils disparaîtront sans descendants », explique Jean-Renaud Boisserie, paléontologue au CNRS et directeur du laboratoire Palevoprim. « L’espèce humaine d’aujourd’hui est la survivante de plusieurs espèces humaines qui ont cohabité en même temps sur la planète », complète Francis Duranthon, directeur du Museum de Toulouse qui relève toutefois la gravité de la situation actuelle. Il compare la biodiversité à un avion. Dans cette analogie, l’homme est dans la carlingue. « Un avion a des ailes qui sont rattachées au fuselage par des rivets. Tous les rivets sont des éléments de la biodiversité, si on en enlève un, ce n’est pas trop grave, mais au bout d’un certain nombre d’éléments de biodiversité qu’on enlève, l’aile se détache et comme nous sommes dans la carlingue, nous nous crashons avec le reste du système ».

Qu’ils le veuillent ou non, les humains sont des animaux. Ils font partie de la biodiversité et ils tirent une grande partie de leurs ressources de ces écosystèmes. S’ils altèrent ces écosystèmes, l’impact sur les humains est énorme. De là à envisager leur disparition pour la fin du siècle (ou moins), il ne faut quand même pas pousser… « Je ne vois pas par quels mécanismes, on pourrait éradiquer une espèce aussi répandue et aussi nombreuse que la nôtre en quatre-vingts ans », s’interroge Jean-Renaud Boisserie.

Source : https://www.20minutes.fr/arts-stars/culture/2617795-20191003-extinction-masse-quoi-ressemblerait-planete-si-homme-disparaissait#&gid=1&pid=1

4 vues
79600024_104671337705884_196099682513767
plasci.png
logo_260.gif
Astro Photo Météo 53
55 place de la commune
53000 Laval
Blue Planet Icon Children & Kids Logo (1
0