Rechercher

La Lune est-elle plus jeune que prévu ?

Notre satellite serait un peu plus jeune que prévu, selon une nouvelle étude basée sur l'analyse de l'océan magmatique.


D'où vient la Lune et quel âge a-t-elle ? Deux questions qui hantent les astronomes et les Hommes depuis fort longtemps. Si pour la première, un scénario, celui de l'impact géant, semble majoritairement admis par la communauté scientifique, la seconde suscite toujours de nombreux débats. Qui seront une nouvelle fois relancés par cette étude publiée dans la revue Science Advances par des astrophysiciens et des planétologues Allemands.


L'hypothèse de l'impact géant implique une formidable collision entre la jeune Terre et une protoplanète de la taille de Mars baptisé Théia. Le choc a projeté en orbite une partie de la croûte et du manteau terrestres et vaporisé l'impacteur : les débris se seraient rassemblés en orbite pour former la Lune. Cette dernière n'avait pas du tout l'aspect que l'on lui connaît aujourd'hui, la violence du choc et l'énergie engendrée par l'accrétion des débris a chauffé l'astre qui s'est alors recouvert d'un océan de magma de 1000 kilomètres d'épaisseur qui s'est lentement refroidit. Quand cette collision a-t-elle eu lieu ? En combien de temps l'océan magmatique s'est-il solidifié ? C'est là que les chercheurs ne sont plus d'accord. Dans cette nouvelle étude, les scientifiques ont utilisé un nouveau modèle informatique qui, pour la première fois, a examiné de manière exhaustive les processus impliqués dans la solidification du magma. Leurs calculs indiquent que l'océan a mis près de 200 millions d'années à se solidifier et à se transformer en roches qui ont constitué le manteau de la Lune. C'est un temps beaucoup plus long que ce qui était habituellement admis puisque les recherches précédentes évoquaient une période de 35 millions d'années.



Une question loin d'être réglée Pour déterminer l'âge de la Lune, les scientifiques ont dû aller plus loin. Ils ont calculé comment la composition des minéraux silicatés riches en magnésium et en fer qui se sont formés pendant la solidification de l'océan magmatique a changé au fil du temps. Et ils montrent qu'il existe des changements importants dans la composition de l'océan restant à mesure que la solidification progresse. Cette découverte est significative car elle a permis aux auteurs de lier la formation de différents types de roches sur la Lune à une certaine étape de l'évolution de son océan. En se servant de ces données comme d'une machine à remonter le temps, ils ont pu remonter jusqu'à l'origine de l'océan, c’est-à-dire le moment où la Lune s'est formée et surtout estimer la date de cette formation. Ces nouveaux calculs indiquent que notre satellite se serait formé il y a 4,425 milliards d'années avec une marge d'erreur de plus ou moins 25 millions d'années. La dernière grosse étude, datant de 2019, et portant sur des échantillons lunaires ramenés lors des missions Apollo indiquait un âge de 4,51 milliards d'années, soit une Lune plus vieille de 85 millions d'années. Avant d'autres modèles la jugeaient bien plus jeune tandis qu'une autre étude estimait même qu'elle était plus âgée que la Terre ! Comme quoi on n’a pas fini de débattre de ce sujet.


Source : https://www.sciencesetavenir.fr/espace/systeme-solaire/une-nouvelle-datation-pour-l-age-de-la-lune_146065

0 vue
79600024_104671337705884_196099682513767
plasci.png
logo_260.gif
Astro Photo Météo 53
55 place de la commune
53000 Laval
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon