Rechercher

Le champ magnétique des Jupiters chaudes enfin mesuré

On pensait que les exoplanètes ressemblant à Jupiter pouvaient avoir des champs magnétiques. La preuve manquante a été apportée dans le cas de Jupiters chaudes dont on a mesuré pour la première fois l'intensité du champ magnétique moyen. La découverte est intéressante pour les exobiologistes qui pensent que des Pandora pourraient être protégées par le bouclier d'une géante gazeuse.

Cela fait 24 ans environ que nous sommes entrés dans le monde des exoplanètes en orbite autour d'une étoile de la séquence principale. Cela est rarement rappelé mais avant la découverte retentissante de Michel Mayor et Didier Queloz (de l'observatoire de Genève) annoncée le 6 octobre 1995, il y avait eu, en septembre 1990, celle d'Aleksander Wolszczan et Dale Frail (du radiotélescope d'Arecibo) qui avait mis en évidence plusieurs planètes autour du pulsar PSR B1257+12.

Toujours est-il que la percée de Mayor et Queloz montrait pour la première fois qu'une étoile de la séquence principale autre que le Soleil pouvait former des planètes, ce qui ouvrait donc une nouvelle ère dans le monde de l'exobiologie. En deux décennies, il est maintenant clair que ce que l'on pouvait craindre pour le programme Seti, à savoir une formation très rare des exoplanètes potentiellement habitables, n'était pas à craindre. Bien au contraire, ces planètes semblent être presque une conséquence obligatoire de la naissance des étoiles et elles sont très répandues autour des naines rouges.

En savoir plus

Source : https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/jupiter-chaud-champ-magnetique-jupiters-chaudes-enfin-mesure-59743/

0 vue
79600024_104671337705884_196099682513767
plasci.png
logo_260.gif
Astro Photo Météo 53
55 place de la commune
53000 Laval
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon