Rechercher

Lunes de Jupiter, masques "antipollution" et Crispr-Cas9 : l'actu des sciences en ultrabrèves


Dans cette sélection du 18 juillet 2018 : 12 nouvelles lunes pour Jupiter, un rapport sur l'inefficacité des masques "antipollution" et les mutations indésirables provoquées par les ciseaux de la génétique Crispr-Cas9.

Crédit : Sciences et avenir

  • Deux des douze nouvelles lunes sont proches de Jupiter et tournent dans le même sens qu'elle en un peu moins d'une année.

  • Neuf autres lunes sont bien plus éloignées et possèdent une orbite qui va dans le sens inverse de Jupiter.

  • La dernière lune mesure moins d'un kilomètre de diamètre et son trajet autour de Jupiter est sans équivalent.

  • Avec ces douze nouvelles lune, Jupiter possède désormais 79 satellites identifiés. 

Pour l'Agence nationale de sécurité sanitaire, rien ne prouve l'efficacité des masques "antipollution".

  • L'Agence nationale de sécurité sanitaire annonce qu'elle ne peut recommander le port de masques "antipollution".

  • D'après l'agence, si l'efficacité d'un masque testé en laboratoire peut s'avérer élevée, elle ne reflète pas pour autant l'efficacité en conditions réelles d'utilisation.

  • La plupart des masques "antipollution" sur le marché français sont conçus pour protéger des particules, mais pas des substances à l'état gazeux.

  • L'Agence rappelle que la réduction de la pollution de l'air à la source reste la priorité.

Crispr-Cas9 provoquerait des mutations involontaires et potentiellement délétères.

  • La protéine Crispr-Cas9, "ciseau à ADN" capable de corriger les mutations génétiques, a été accueillie comme une révolution scientifique en 2012.

  • D'après une nouvelle étude, la protéine Crispr-Cas9 provoquerait des mutations de l'ADN à distance de la portion corrigée.

  • Les conséquences de ces mutations sont potentiellement graves.

Une nouvelle espèce de requin nommée en l'honneur de "Shark Lady", une pionnière de l'ichtyologie.

  • Une nouvelle espèce de requins a été nommée en hommage à Eugenie Clark, pionnière de l'étude de ces animaux.

  • Les spécimens ont été découverts dans le Golfe du Mexique et à l'ouest de l'océan Atlantique.

  • Des analyses morphologiques et génomiques ont prouvé que les individus découverts représentaient une nouvelle espèce.

Chimie : demain, on aura une gueule de bois... de cerisier ou de cèdre.

  • Des chercheurs japonais sont parvenus à fabriquer de l'alcool à partir de bois de cèdre ou de cerisier.

  • Une première réalisée en adaptant une recette déjà utilisée pour les biocarburants.

  • Pour réaliser leur alcool boisé, les chercheurs ont développé une technique visant à décomposer les tissus végétaux sans acide et à froid.

  • Quatre kilogrammes de bois de cèdre pourraient donner 3,8 litres de liquide, avec une teneur en alcool étonnamment élevée d'environ 15 %.

0 vue
79600024_104671337705884_196099682513767
plasci.png
logo_260.gif
Astro Photo Météo 53
55 place de la commune
53000 Laval
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon