Magnétar : l'énigme de la formation des plus puissants champs magnétiques de l'univers est résolue

Vieille de 70 ans, une énigme en astrophysique semble désormais résolue avec des simulations montrant comment des étoiles massives peuvent acquérir un champ magnétique anormalement élevé. Ces étoiles sont destinées à s'effondrer gravitationnellement, donnant alors souvent des magnétars, ces étoiles à neutrons dotées des plus puissants champs magnétiques connus dans le cosmos.

La découverte de l'effet caractéristique d'un champ magnétique sur le spectre des atomes dans lequel ils sont plongés a valu au Néerlandais Pieter Zeeman le prix Nobel de physique de 1902 avec son compatriote, Hendrik Lorentz, le découvreur des fameuses transformations relativistes portant son nom. L'effet Zeeman allait permettre aux astrophysiciens de mesurer le champ magnétique sur la surface du Soleil, notamment au niveau de ses taches solaires.

Mais ce n'est qu'en 1947 que l'astronome états-unien Horace Babcock (lequel est incidemment le premier à envisager ce que l'on appelle aujourd'hui l'optique adaptative en astronomie) a pu montrer grâce à cet effet que des champs magnétiques existaient aussi à la surface d'autres étoiles. L'essor fulgurant de l'astrophysique après la seconde guerre mondiale allait permettre de tester et de nourrir les modèles de la structure et de l'évolution des étoiles que l'on avait commencé à développer à partir des années 1920. Les astrophysiciens sont alors tombés sur une première énigme : certaines étoiles massives possédaient un champ magnétique anormalement intense dont on avait bien du mal à comprendre l'origine.

Certes, on pouvait, tout comme dans le cas du Soleil et de la Terre, faire intervenir la théorie de la dynamo auto-excitatrice qui permet de générer un champ magnétique dans un fluide turbulent et conducteur mais, dans le cas des étoiles massives, la majeur partie de l'enveloppe d'une étoile est dans un état dit radiatif, c'est-à-dire que le transfert de chaleur se fait par rayonnement et non par convection, laquelle est naturellement turbulente.

L'énigme des champs magnétiques intenses des étoiles massives a pris un nouveau relief lorsque fut découverte l'existence des magnétars, c'est-à-dire des étoiles à neutrons possédant un champ magnétique si intense qu'on n'en connaît pas de plus fort dans l'univers observable.

Source : https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/etoile-neutrons-magnetar-enigme-formation-plus-puissants-champs-magnetiques-univers-resolue-53797/

38 vues
79600024_104671337705884_196099682513767
plasci.png
Astro Photo Météo 53
55 place de la commune
53000 Laval
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon