Rechercher
  • angélique VAURY

Nasa : quelles seront ses prochaines missions ?

Aux États-Unis, le Sénat et la Chambre des représentants ont trouvé un consensus sur un texte budgétaire concernant la Nasa. Certaines missions de l'Agence spatiale américaine qui avaient été annulées sont finalement rétablies et les ambitions de Trump dans le domaine des vols habités sont confortées.

Sans surprise, aux États-Unis, le Sénat et la Chambre des représentants ont rectifié l'avant-projet de budget de la Nasa pour l'année fiscale 2019 (qui débute le 1er octobre 2018 et se termine le 30 septembre 2019) proposé par l'administration Trump. Ce nouveau projet de budget a été soumis à l'approbation finale de l'exécutif. La réponse de ce dernier ne devrait pas tarder.

Le consensus trouvé par les membres du Sénat et de la Chambre porte sur un budget de 20,7 milliards de dollars, en hausse de 1,6 milliard de dollars par rapport à la proposition de l'administration Trump. Des programmes annulés ont été rétablis et, comme le souhaite le président Trump, une forte priorité est donnée à l'exploration cislunaire habitée ainsi qu'au désengagement dela Station Spatiale internationale (ISS) en 2025.

Dans le domaine de l'observation de la Terre, quatre des cinq missions abandonnées par l'administration Trump sont finalement rétablies. La mission de mesure du budget radiatif de la Terre (Radiation Budget Instrument) est définitivement annulée en raison de problèmes techniques trop chers à régler.


La Lune et l'observation de la Terre figurent au programme de la Nasa. © Jaxa, NHK

Un vol circumlunaire avec équipage prévu en 2023

Quant à l'observatoire spatiale infrarouge WFirst, qui doit succéder à l'observatoire James-Webb (JWST) et que l'administration Trump souhaite annuler au grand dam de la communauté scientifique concernée, le budget la rétablit également et lui octroie 150 millions de dollars. Cela dit, le programme WFirst n'est pas pour autant sauvé et son avenir reste incertain. Échaudé par l'explosion du budget du JWST (passé en quelques années de 1,6 milliard à plus de 8,8 milliards de dollars), le Congrès demande à la Nasa de lui faire une revue détaillée du programme. Justement, James-Webb obtient un financement de 533,7 millions de dollars qui pourrait être insuffisant en raison de la récente décision de la Nasa de reporter son lancement d'un an.

Dans le domaine de l'exploration robotique, plus de 2,2 milliards de dollars sont mis à la disposition de la Nasa ; c'est une augmentation de 300 millions de dollars par rapport à la demande initiale de l'exécutif. Cette somme servira notamment à poursuivre les études d'un atterrisseur qui pourrait être lancé en 2024, soit deux ans après la mission Europa Clipper (2022), dont un des objectifs est de préparer l'atterrissage de celle-ci sur Europe. Notez que le projet d'hélicoptère pour la mission martienne Mars 2020 suscite un certain intérêt : 23 millions de dollars lui sont alloués.

En matière de vol habité, le premier vol test sans équipage du vaisseau spatial Orion est fixé à 2020, puis un vol circumlunaire avec équipage est prévu en 2023. Ce sera aussi la première mission spatiale habitée vers la Lune depuis le vol Apollo 17 en 1972. Ce budget financera également un remorqueur spatial doté de capacités de propulsion et de fourniture d'énergie en 2022. Il s'agira du premier élément constitutif d'une plate-forme orbitale lunaire, passerelle pour l'espace cislunaire ; il sera le grand programme international qui succédera à la Station spatiale internationale.


Source : https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/astronautique-nasa-seront-prochaines-missions-70184/

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
79600024_104671337705884_196099682513767
plasci.png
logo_260.gif
Astro Photo Météo 53
55 place de la commune
53000 Laval
Blue Planet Icon Children & Kids Logo (1
0