Rechercher

Opportunity est-il encore vivant? La Nasa pose un ultimatum


Le robot Opportunity envoyé sur Mars n'a pas donné de nouvelle depuis le 10 juin 2018

NASA/JPL-Caltech

La tempête de poussière martienne est en train de passer, mais le Rover martien n'a toujours pas donné de nouvelles.

Voilà presque deux mois que l'Agence spatiale américaine (Nasa) n'a plus de nouvelle de son rover Opportunity. Pris dans une des pires tempêtes de poussières que Mars a connues, le petit robot s'est retrouvé dans l'obscurité. Faute d'énergie solaire pour recharger ses batteries, il s'est mis en veille avant de passer en hibernation au milieu de la "Vallée Persévérance". 

Depuis quelques jours, la tempête commence enfin à se calmer et les rayons du soleil filtrent de nouveau. Malheureusement, les ingénieurs de l'agence spatiale américaine n'arrivent toujours pas à contacter leur précieux astromobile. Les messages qu'ils envoient trois fois par semaine depuis le 10 juin restent sans réponse. Le robot, qui arpente la surface de la planète Rouge depuis quinze ans aurait-il finalement succombé ? 


"Le nuage de poussières provoqué par la tempête qui touche l'ensemble de Mars depuis juin est l'une des plus importantes jamais enregistrées, mais les images [prises par l'instrument MARCI de la sonde spatiale Mars Reconnaissance Orbiter] n'ont montré aucune tempête de poussière active depuis un certain temps dans un rayon de 3 000 kilomètres autour du site où se trouve Opportunity", a déclaré Richard Zurek, l'un des scientifiques en charge de la mission au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de Pasadena (Californie). 

45 jours de sursis

"Lorsque le niveau de particules dans le ciel martien sera descendu en-dessous de 1,5 [que l'opacité du ciel sera suffisamment redescendue pour permettre à la lumière du Soleil de remonter suffisamment] nous lancerons une procédure de communication active en envoyant au rover des commandes par l'intermédiaire des antennes du réseau spatial profond de la NASA", a ajouté John Callas, le chef du projet Opportunity au JPL. Si le Rover répond, il sera possible de déterminer son état, voire d'enclencher le processus de "réanimation".  


Photomontage de cinq clichés pris le 7 juillet 2017, 11 mois avant que la tempête de poussière enveloppe Opportunity et masque les rayons du Soleil. Cette mosaïque montre une vue intérieure de la "Vallée de la Persévérance" martienne.

NASA/JPL-Caltech

Au début de l'été, la Nasa était encore optimiste sur la capacité du l'astromobile de survivre plusieurs mois dans ces conditions dantesques. La surface de Mars était censée rester au-dessus de - 36 degrés Celsius, bien au-dessus du seuil critique pour les composants d'Opportunity (- 55°C). Mais ils redoutent désormais que trop de poussières se soient accumulées sur les panneaux solaires au point que le rover ne puisse plus capter suffisamment d'énergie pour alimenter ses systèmes primaires. 

Raison pour laquelle la Nasa a décidé que s'il ne répondait pas 45 jours après le début de la procédure de "communication active", Opportunity sera considéré comme victime d'une défaillance technique provoquée par le froid et/ou l'absence de rayon solaire. alors, la "communication active" sera interrompue au profit d'une "écoute passive" qui durera jusqu'à janvier 2019. 

"Celui qui a pris cette décision est un lâche"

L'équivalent d'une mise à mort, selon de nombreux observateurs, dont Mike Seibert, ex-directeur de vol d'Opportunity. "C'est une gigantesque connerie ! Le temps accordé pour récupérer Oppotunity est terriblement insuffisant.

Mike Seiber et de nombreux passionnés et fans d'Opportunity estiment en effet que si les panneaux solaires sont bien recouverts de poussières, il y a une chance pour que des tourbillons appelés "dust devil" [diable de poussière] les nettoient. Selon eux, l'écoute active devrait se poursuivre au minimum jusqu'à la fin de la saison des dust devils, qui commence généralement en novembre. Sur les réseaux sociaux, une partie de la communauté scientifique s'est regroupée autour des hashtag #SaveOppy et #WakeupOppy pour pousser la Nasa à ne pas jeter l'éponge.  

Selon eux, la mort d'Opportunity serait une tragédie. Déposé à la surface de Mars le 25 janvier 2004, sa durée de vie ne devait, à l'origine, n'être que de 90 jours. Contre toute attente, il a jusqu'ici résisté, parcourant plus de 45 km à la surface de la planète rouge. En 2007, il a même survécu à une tempête de poussière qui a englobé toute la planète et bloqué 99% des rayons solaires pendant deux semaines.A ce jour, Opportunity porte donc bien son nom de marathonien du système solaire puisqu'il possède le record de distance roulée sur un astre autre que la Terre. 

Heureusement, s'il venait à mourir, la Nasa pourrait compter sur son autre robot martien, Curiosity, plus jeune (il a atterri le 6 août 2012) et qui fonctionne à l'énergie nucléaire. Moins affecté par la tempête de poussière, lui continue son petit "bonhomme-rover" de chemin. 


Source : https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/opportunity-est-il-encore-vivant-la-nasa-pose-un-ultimatum_2033577.html

0 vue
79600024_104671337705884_196099682513767
plasci.png
logo_260.gif
Astro Photo Météo 53
55 place de la commune
53000 Laval
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon