Rechercher
  • angélique VAURY

Qu’est-ce qu’une étoile filante ?


Aux origines du système solaire

Pour le savoir, il faut se replonger dans l’enfance du système solaire, lorsque celui-ci n’était encore qu’un disque de poussières en rotation, issu d’un nuage de gaz. Au cours de sa formation, les grumeaux de matière rocheuse y sont agglomérés les uns aux autres, formant des protoplanètes tournant autour d’une protoétoile.

Aujourd’hui, ce disque de poussières a disparu, car les planètes ont toutes nettoyé leur orbite de toute cette matière. Toute ? Pas exactement … Dans le plan de l’écliptique, c'est-à-dire le disque en rotation du système solaire, il persiste toujours un « nuage » aplati de grains de poussières dans le milieu interplanétaire. On peut d’ailleurs parfois l’observer depuis la Terre, car ces poussières réfléchissent la lumière du Soleil au crépuscule, on appelle cette lueur la lumière zodiacale. On peut dire que la Terre, comme toutes les planètes du système solaire intérieur, baigne dedans.


Reliquats de chevelures cométaires

Notre planète est donc constamment en contact avec ces particules de poussière. Parfois, il arrive qu’un objet un peu plus gros que les autres arrive à notre portée, c’est notamment le cas après le passage d’une comète périodique … En effet, vous aurez constaté que les étoiles filantes sont souvent regroupées dans le temps et dans l’espace, on parle de « pluies » d’étoiles filantes. La plus célèbre étant celle du début Août de chaque année. Ces petits météores sont en effet regroupés en « essaims », car issus de la chevelure d’une comète après son passage.


Ceinture de Kuiper et Nuage de Oort, réservoirs à comètes

Lors de la formation du système solaire, une énorme quantité de cailloux rocheux et glacés se sont positionnés dans la périphérie du système solaire, c’est la ceinture de Kuiper. Plus loin encore, le nuage de oort. Ces endroits sont les 2 plus gros réservoirs à comètes, et donc à étoiles filantes, du système solaire. A cause de mouvements d’étoiles proches, certains de ces cailloux reviennent périodiquement vers le système solaire intérieur, s’échauffant et libérant ainsi (par phénomène de sublimation) de la glace et des poussières rocheuses.


Entrée dans l'atmosphère terrestre

Le fait est que notre planète possède une couche atmosphérique que ces « cailloux » percutent à très haute vitesse. A l’inverse de leur course dans l’espace où rien ne les freine, ils subissent cette fois-ci un important frottement avec l’air de notre atmosphère, ce qui a pour effet de considérablement chauffer leur matière, jusqu’à l’embrasement. C’est cet embrasement qui fait briller les étoiles filantes, aussi appelées « météores », nous offrant le spectacle que chacun a déjà pu admirer. La plupart du temps, les objets sont si petits qu’ils se consument dans la haute atmosphère terrestre, et disparaissent sans jamais avoir pu toucher le sol. Mais parfois, les plus gros cailloux peuvent arriver à notre surface, on les appelle les météorites. Chaque jour, la masse moyenne de matière balayée par la Terre sur son orbite est de l’ordre de 10 milliards de tonnes par jour ! La plupart n’atteint pas le sol, mais chaque année, sachez que notre Terre récolte quelques 10 000 tonnes de météorites …


Ces météorites ont des origines diverses, car outre les comètes elles peuvent notamment avoir été éjectées de planètes comme Mars ou Mercure après un impact violent avec un corps étranger, ou bien provenir de la ceinture d'astéroïdes située entre Mars et Jupiter.


Source : http://www.astropolis.fr/espace-culture/foire-aux-questions/Qu-est-ce-qu-une-etoile-filante.html


1 vue
79600024_104671337705884_196099682513767
plasci.png
logo_260.gif
Astro Photo Météo 53
55 place de la commune
53000 Laval
Blue Planet Icon Children & Kids Logo (1
0