Rechercher

Tchernobyl : la fumée des incendies nous menace-t-elle ?

Depuis le 4 avril, un incendie s’est déclenché dans la zone d’exclusion de Tchernobyl en Ukraine. Les flammes se sont rapprochées des réacteurs et des fumées radioactives se sont dégagées de ces feux.



Les premiers mois de l’année 2020 cumulent décidément des événements anxiogènes. Dernier événement en date : un incendie autour des anciens réacteurs de la centrale nucléaire Tchernobyl. Pour rappel, il s'agit de la plus grave catastrophe nucléaire du 20e siècle qui a coûté la vie à près de 35 000 personnes (données ukrainiennes, ce nombre pourrait être bien plus élevé). Où en est le feu ? Le feu, déclenché le 4 avril par un jeune pyromane, a brûlé plus de 20 000 hectares de forêt se situant autour de la centrale de Tchernobyl. Les puissants vents du weekend dernier ont contribué à rendre la situation critique. À l’aide de relevés satellitaires, l’ONG Greenpeace a estimé que les flammes se sont approchées à moins de deux kilomètres de la centrale nucléaire. Toujours selon le même organisme, même si cette zone est habituée aux feux de forêt, il s’agit du pire incendie depuis ces trente dernières années.


Mardi 14 avril, et selon les autorités ukrainiennes, l’incendie est maîtrisé. Les 400 pompiers et une perturbation très active de lundi à mardi ont permis de prendre l’avantage sur l’incendie qui menaçait l’un des réacteurs de la centrale. Mais les surfaces contaminées et brûlées par l’incendie ont levé un panache de fumée inquiétant. Où se dirigent les fumées de l’incendie ? Même si l’incendie est maîtrisé, une autre inquiétude demeure. La surface contaminée et brûlée de Tchernobyl relâche dans l’air du césium 137, un des éléments rejetés lors de l’explosion de l’un des réacteurs de la centrale en 1986. Cet élément se mélange alors avec la fumée et donne naissance à des nuages radioactifs qui peuvent être charriés sur plusieurs kilomètres et au-delà des frontières. Selon les images, les fumées traçables par monoxyde de carbone se sont dirigées au nord et nord-est de la zone contaminée et incendiée. Avec l’arrivée d’un front froid entre lundi et mardi, celui qui a apporté les pluies salvatrices, le vent a changé de direction et ces fumées se sont dirigées dans le sens opposé : à savoir vers le sud, en direction de la capitale du pays, Kiev.


Les fumées dégagées par l’incendie sont-elles dangereuses ? Toutefois, les autorités de Kiev ont indiqué que le niveau de radioactivité est normal. L’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) indique à son tour que le niveau de radioactivité n’est pas anormal. L’institut avait installé une balise en avril 2011 à l’ambassade de France à Kiev. L’institut fera des relevés dans l’est de la France afin de confirmer ces mersures. Quel risque pour la France ? Selon nos prévisions, l'Ukraine est en bordure orientale de l'anticyclone qui protège une grande partie de l'Europe centrale et la France en ce moment. Le flux sur la zone est donc orienté à l’ouest, repoussant les fumées vers l'est, ce qui protège la France ainsi que l’Europe Centrale. Quant aux incendies, plusieurs passages perturbés au cours de la semaine et de nouvelles pluies devraient aider les pompiers dans l’extinction des foyers subsistants.


Source : https://actualite.lachainemeteo.com/actualite-meteo/2020-04-16/tchernobyl-la-fumee-des-incendies-nous-menace-t-elle-54741

16 vues0 commentaire
79600024_104671337705884_196099682513767
plasci.png
logo_260.gif
Astro Photo Météo 53
55 place de la commune
53000 Laval
Blue Planet Icon Children & Kids Logo (1
0