Rechercher

Trous noirs : leur évaporation pose problème

Pour éviter un paradoxe physique, Stephen Hawking avait postulé un mécanisme d'évaporation des trous noirs. Mais une catégorie particulière de ces astres semble échapper au phénomène... Re-paradoxe ? Le physicien britannique Stephen Hawking avait montré dans les années 1970 qu'un trou noir peut perdre de la masse en irradiant de la chaleur (photons thermiques), ce que l'on a nommé la radiation de Hawking. Avec cela, le physicien britannique résolvait un paradoxe hérité de la Relativité, à savoir que les trous noirs seraient des astres éternels - ce qui n'est pas admissible physiquement, notamment à cause des lois de la thermodynamique.


Le phénomène d'évaporation peut sembler contradictoire puisqu'un trou noir, selon les équations de la théorie de la relativité, ne recrache absolument rien. Mais Hawking à déduit cette radiation des lois de la mécanique quantique et non de celles, gravitationnelles, de la relativité. Aussi, sa radiation ne contredit pas cette dernière.

Donc au cours du temps un trou noir perdrait de la masse. Si l'on considère l'horizon des évènements, cette frontière sphérique immatérielle sous laquelle toute forme de matière ou d'énergie ne peut ressortir, celle-ci diminuerait progressivement de diamètre jusqu'à disparaître. Mais problème : il existe des trous noirs particuliers, dits extrémaux, qui posent un sérieux problème à la radiation de Hawking et au processus d'évaporation, mettant à rude épreuve les limites de nos connaissances actuelles. Bien sûr, tout cela est théorique car dans la pratique, c'est à peine si l'on arrive à observer par télescope le profil flou d'un trou noir... Source : https://www.science-et-vie.com/ciel-et-espace/trous-noirs-leur-evaporation-pose-probleme-57316

47 vues0 commentaire
79600024_104671337705884_196099682513767
plasci.png
logo_260.gif
Astro Photo Météo 53
55 place de la commune
53000 Laval
Blue Planet Icon Children & Kids Logo (1
0