Rechercher

Un signal radio inhabituel a été détecté en direction de Proxima du Centaure

Il y a quelques années, le milliardaire Yuri Milner a lancé le projet Breakthrough Initiative qui se décline sous deux formes en rapport avec un financement sur 10 ans à hauteur de 92 millions d'euros du programme Seti. La première, et la plus importante, le Breakthrough Listen, consiste à tenter de détecter des émissions de civilisations E. T. dans le domaine radio. Le Breakthrough Listen a fait une détection très intrigante, mais il va falloir attendre un peu pour en savoir plus et il faut garder la tête froide.


Gageons que cela va être l'un des buzz de cette fin d'année 2020 et qu'il reviendra sur le devant de la scène au début de l'année 2021. Un ou des membres du programme Seti, plus précisément du projet Breakthrough Listen financé par le milliardaire Yuri Milner ont visiblement laissé fuiter volontairement, ou par mégarde, une information qui a été révélée par le très réputé journal britannique The Guardian. Elle a depuis été confirmée par deux articles dans Scientific American et National Geographic. Des signaux radios ayant passé une première batterie de filtres pour exclure des phénomènes naturels ont été captés lors d'observations effectuées entre avril et mai 2019 par des membres du Breakthrough Listen à l'aide du radiotélescope de l'observatoire australien Parkes. Ils semblent venir de l'étoile Proxima Centauri et la source qui l'a émise a été baptisée BLC-1 pour "Breakthrough Listen Candidate 1".


Les exobiologistes du Breakthrough Listen devraient publier au moins un papier à ce sujet l'année prochaine. Si on en croit les faits révélés par les articles, les signaux détectés ont des propriétés que l'on s'attend surtout à voir avec des technosignatures. « On parle beaucoup de sensationnalisme avec Seti. La raison pour laquelle nous sommes si enthousiastes à propos de Seti, et pourquoi nous y consacrons nos carrières, est la même raison pour laquelle le public est si passionné par ce sujet. C'est à propos des extraterrestres! C'est génial! » explique Andrew Siemion, chercheur principal du Breakthrough Listen, dans l'article de National Geographic.


Une technosignature, oui mais laquelle ? « Seule la technologie humaine semble produire des signaux comme ceux-là. Notre WiFi, nos tours de téléphonie cellulaire, notre GPS, les communications radios avec satellites - tout cela ressemble exactement aux signaux que nous recherchons, ce qui rend très difficile de savoir si quelque chose provient de l'espace ou de la technologie générée par l'homme » ajoute dans le même article Sofia Sheikh, étudiante en thèse de la Pennsylvania State University et membre de l'équipe Breakthrough qui dirige l'analyse du signal de BLC-1.


En l'occurrence, l'énergie du signal est concentrée dans une bande étroite de fréquences, autour de 982.002 megahertz, et il subit ce qui semble bel et bien être un décalage Doppler, exactement ce à quoi on doit s'attendre si la source se trouve sur une planète en mouvement. Ce pourrait donc bien être une technosignature, oui mais laquelle ? Elle pourrait être bien terrestre, un émission issue d'un fonctionnement anormal dans un bâtiment, un avion ou un satellite militaire inconnu en orbite pourrait fort bien faire l'affaire et est même nettement plus crédible selon les chercheurs. On ne peut pas non plus exclure à ce stade un phénomène naturel exotique. Rappelons qu'en 1967, lorsque le premier pulsar a été découvert, ses pulsations régulières avaient aussi été interprétées comme la technosignature d'une civilisation E.T. avancée. D'ailleurs, la source radio détectée avait alors été baptisée LGM pour Little Green Men, « petits hommes verts », en anglais. En 1965, des astronomes russes pensaient aussi avoir détecté une civilisation E.T. L'intensité de la source radio CTA 102 variait trop rapidement pour les modèles d'objets de l'astrophysique de l'époque. Or nous savons maintenant qu'il s'agissait d'un effet de la physique des quasars.


Alpha et Proxima du Centaure font rêver exobiologistes et auteurs de SF Mais rêvons un peu, supposons que ce soit bel et bien une technosignature E.T. Ce serait absolument incroyable car l'étoile Proxima Centauri est la plus proche du Soleil, à seulement 4,2 années-lumière environ, et depuis 2016 nous savons qu'elle possède une exoplanète en orbite : Proxima Centauri b Proxima Centauri fait partie du système triple d'Alpha du Centaure. Il est constitué de deux étoiles proches l'une de l'autre au point de former une étoile binaire, Alpha du Centaure A et B (à 4,36 années-lumière), et d'une troisième étoile, Alpha du Centaure C, à 4,22 années-lumière, également appelée Proxima du Centaure. Le système triple d'Alpha du Centaure a fait rêver les exobiologistes et en particulier les auteurs de science-fiction depuis longtemps en raison des caractéristiques des étoiles de son système double. Alpha Centauri A est en effet une étoile de type spectral G2, c'est-à-dire une naine jaune très semblable au Soleil, et Alpha Centauri B, un peu moins lumineuse, est de type spectral K1 donc d'un type proche du Soleil. Il n'est donc pas étonnant que de nombreux récits de SF fassent état de planètes habitables avec des formes de vie extraterrestres autour d'une des étoiles d'Alpha du Centaure.


Les nombreux fans quadragénaires et plus du livre de science-fiction Vaisseaux de l’espace de l’an 2000 à l’an 2100 de Stewart Cowley peuvent en témoigner. Avec des illustrations de peintres, ce livre, le premier d'une série, raconte l'histoire de la découverte en 2036 des civilisations d'Alpha, puis de Proxima du Centaure, et de la guerre qui s'ensuivit avec cette dernière.



Regroupant ces illustrations à la façon d'un livre d'histoire présentant des avions de la seconde guerre mondiale (l'ouvrage date de 1978), il laisse songeur quand on pense aux dernières découvertes sur les exoplanètes.


Source : https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/civilisations-extraterrestres-signal-radio-inhabituel-ete-detecte-direction-proxima-centaure-84814/

40 vues0 commentaire
CALENDRIER 2021.PNG
79600024_104671337705884_196099682513767
plasci.png
logo_260.gif
Astro Photo Météo 53
55 place de la commune
53000 Laval
Blue Planet Icon Children & Kids Logo (1
0