Rechercher

WASP-121 b, une étrange exoplanète plus chaude que chaude

Sur WASP-121 b, une exoplanète de type Jupiter chaud, il fait chaud. Plus chaud que chaud. Le résultat d'une orbite très proche d'une étoile hôte brillante et elle-même chaude. Mais aussi, selon une récente étude, de métaux lourds qui s'échappent de la haute atmosphère de la planète.

WASP-121 b, c'est une exoplanète découverte en 2015, à environ 850 années-lumière de notre Système solaire, quelque part dans la constellation de la Poupe. Une planète de type Jupiter chaude connue notamment pour l'eau qui a été détectée dans son atmosphère. Elle constitue d'ailleurs une cible idéale pour les investigations du futur télescope spatial James-Webb, lui qui scrutera l'infrarouge à la recherche d'eau et de dioxyde de carbone.

Mais dans le cadre de Panchromatic Comparative Exoplanet Teasury (PanCET) - la première étude comparative à grande échelle de mondes lointains dans les domaines de l'ultraviolet, du visible et de l'infrarouge lancée sur le télescope spatial Hubble -, WASP-121 a réservé une autre surprise aux astronomes. À la recherche de signatures spectrales de magnésium et de fer dans la lumière des étoiles filtrant à travers l'atmosphère de l'exoplanète, ils ont fait une observation étonnante.

Pour la toute première fois, un flux de gaz de métaux lourds a été observé s'échappant de la planète. En principe, les planètes chaudes de la taille de Jupiter restent suffisamment froides à l'intérieur pour condenser ces éléments lourds en nuages. Mais WASP-121 b orbite tellement près de son étoile que la température de sa haute atmosphère atteint plus de 2.500 °C. Pas moins de dix fois plus que dans n'importe quelle autre atmosphère connue.

En savoir plus

Source : https://www.futura-sciences.com/alternative/amp/actualite/67561/

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
79600024_104671337705884_196099682513767
plasci.png
logo_260.gif
Astro Photo Météo 53
55 place de la commune
53000 Laval
Blue Planet Icon Children & Kids Logo (1
0